Les enfants des livres, France info

Quatre albums et une collection pour artistes en herbe

Aujourd’hui dans Les enfants des livres, quatre albums et une collection pour artistes en herbe.

(©)

Elles sont rusées, les éditons du Baron Perché, qui
lancent – je cite – « la première collection pour enfants destinée aux
adultes ». Une série de petits opuscules élégants qui décodent l’œuvre de
grands artistes à partir de questions très simples ; les réponses elles
sont nettement plus élaborées. Premières livraisons : Comment parler de
Niki de Saint Phalle
aux enfants, d’Anne Cortey, et Comment parler d’Edgar
Degas aux enfants,
de Christophe Hardy. Trois parties à chaque fois : une
biographie, des fiches d’œuvres  et un
guide des musées où l’on peut voir les œuvres en vrai. S’il fallait le
préciser : les parents en apprendront au moins autant que les
enfants !

Aux éditions Palette…, la référence en matière de
livre d’art pour les enfants, on recommandera le très bel album de Nicolas
Martin consacré au mouvement dada sous le titre Dada ! L’art du désordre.
Les graphistes s’en sont donnés à cœur joie pour illustrer l’effervescence de
ce cri de ralliement en forme de mouvement protéiforme qui nous aura légué –
entre autres – les folles machines de Picabia ou le célébrissime Urinoir de
Marcel Duchamp. C’est à lire à partir de 8 ans.

Dada, c’est aussi le nom d’une extraordinaire revue
d’art destinée aux enfants. Elle célèbre cette année ses 20 ans avec notamment
un numéro dédié au cinéaste et artiste Tim Burton, à l’occasion de l’exposition
que lui consacre la Cinémathèque. Pour les 10 ans et plus.

On change radicalement de style avec Thibaud Guyon
qui propose chez Archimède – L’école des loisirs le tendre Charlotte et le
Douanier Rousseau
. On croise Apollinaire, Marie Laurencin et le premier
aéroplane des frères Wright dans cette évocation de la vie du peintre,
défenseur d’une peinture vivante, incompris de son vivant, célébré par les
surréalistes. Une belle histoire à lire dès 8 ans.

Enfin chez Syros, autre histoire d’une peintre hors
norme, celle de l’indienne Dulari Levi. L’album accessible dès l’âge de 5 ans
est intitulé Guidée par mon pinceau, histoire d’une enfant pauvre qui découvre
l’art des peintures mithilâ, technique traditionnelle de l’Est de l’Inde.

(©)