Les enfants des livres, France info

La Grande Guerre racontée aux enfants

Tout, tout, tout, les enfants sauront tout sur la Grande Guerre en cette année de commémoration du centenaire du déclenchement de la Première guerre mondiale.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Et on commence avec l'approche la plus originale, c'est chez
Actes Sud Junior et le livre s'intitule Sur la piste du soldat inconnu. Et
oui, qui est-il ce soldat inconnu dont on ranime la flamme tous les jours à 18h30 sous l'arc de triomphe, à Paris. A
partir d'une série de questions sur son identité, sur la façon dont il a vécu
la guerre, le livre s'intéresse au quotidien des Poilus, et offre une approche
terriblement humaine de ce drame de l'histoire, racontant autant la France de
14 que les péripéties du conflit. Il se clôt sur les vers de Guillaume
Apollinaire, poète soldat :

" La nuit descend comme un agenouillement

Et ceux qui vont mourir demain s'agenouillent

Humblement

L'ombre est douce sous la neige

La nuit descend sans sourire

Ombre des temps qui précède et poursuit l'avenir "

C'est Sophie Lamoureux qui signe cet excellent ouvrage, par
ailleurs richement illustré ; il est accessible dès l'âge de 10 ans.

Plus classique mais non moins intéressant, 50 clés pour
comprendre la Grande Guerre
, c'est chez Castor Doc sous la plume de David
Dumaine, professeur d'histoire dont on nous indique qu'il a pris l'habitude de
raconter l'histoire comme un roman à ses élèves. Et ça se vérifie. L'ouvrage
parvient à la fois à suivre la chronologie tout en thématisant chaque épisode
du conflit – comment la guerre est-elle devenue mondiale et totale, quels
progrès médicaux a-t-elle suscité, quelle fut la place des femmes, quel monde
a-t-elle laissé. A lire à partir de 13 ans et pour les années lycée.

Un album enfin, chez De La Martinière Jeunesse, La guerre de
14-18 racontée aux enfants
par Philippe Godard. Un ouvrage accessible cette
fois dès la fin du primaire, avec ses grandes illustrations et son texte simple
et aéré. Lui aussi se referme sur les promesses non tenues de 1918, le " plus
jamais ça " et la certitude qu'on venait de vivre la " der des ders ".
Les enfants de 14 ont certes retrouvé leurs pères. Mais dans 20 ans, ce sont
eux qui monteront au front à leur tour.

A suivre aussi, sur France Info, France Info y était

(©)