Cet article date de plus de dix ans.

Claude Cancès : derrière les portes du 36 quai des orfèvres

écouter
Il a connu la mondaine, la Brigade Criminelle et a dirigé la police judiciaire à Paris. Claude Cancès raconte dans un livre le quotidien de cette institution légendaire, du Maigret de Simenon au départ prochain de Frédéric Péchenard, le directeur de la police nationale.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Premier constat : la méthodologie ne change pas. D'énormes progrès scientifiques ont permis de faire avancer les affaires plus rapidement mais l'échange, l'interrogatoire, les regards entre flic et suspect sont restés les mêmes.

Dans "Les seigneurs de la Crim" (publié chez Jacob-Duvernet), Claude Cancès ouvre les archives d'une brigade ou "on fréquente la misère et la mort au quotidien " comme le racontait George Simenon, célèbre auteur de la série littéraire des "Maigret".

Il rend hommage à ses collègues, à l'"école de la rigueur et de la patience ", en se souvenant des grandes affaires qui ont marqué le "36".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.