Le zoom culture, France info

La fin de Donjon : la fin d'une BD

"Donjon" fut la première grande expérience de projet graphique collectif dans le monde de la Bande dessinée. Pilotée par Joann Sfar et Lewis Trondheim, la série comptera finalement 36 albums. En 15 ans, elle a révélé toute une génération d'auteurs de BD.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

La porte du Donjon se referme. La série désormais mythique avait été initiée par deux auteurs encore peu connus quand ils se sont lancés dans
l'aventure. Devenus des stars de la BD, Joann Sfar et Lewis Trondheim ont trouvé le temps d'écrire le mot fin.

"J'ai
une idée : ça se passe dans un donjon et un gars pas très doué récupère un
truc un peu magique. Et l'histoire part sur un quiproquo". C'est comme
ça, en deux phrases, que Joann Sfar a appâté Lewis Trondheim, avec qui il
rêvait de travailler depuis que les deux (à l'époque) jeunes auteurs avaient
partagé le même atelier à Paris. Nous étions en 1997. Depuis, la production de
l'un et l'autre remplit des bibliothèques entières. Et Donjon qui avait démarré en fanfare et séduit des dizaines de milliers de lecteurs avait fini par rester en plan.

Donjon ,
c'est d'abord une galaxie d'histoires écrites à quatre mains, comme un jeu pour
occuper les vacances de Lewis Trondheim et Joann Sfar.
Cela donne un mélange de Donjon et dragon et de Disney Parade , plein de
personnages zoomorphes, et des situations inextricables dans lesquelles les deux
scénaristes cherchent à se piéger eux-mêmes. Pour la mise en images, au début,
ils se partageaient le travail : à chacun ses albums. Mais rapidement
débordés par leur imagination galopante, les deux compères ont eu l'idée d'aller
chercher leurs copains dessinateurs pour les mettre au travail. Pour la première fois en France, des auteurs par poignées, et
non des moindres, participaient à la même aventure graphique. Résultat : 15
ans et 36 albums plus tard, Donjon apparaît comme le puissant révélateur d'une
génération d'auteurs
: Manu Larcenet, Christophe Blain, Bézian, Keramidas, Blutch,
Killofer, et j'en passe, ont fait leur Donjon . Certains en ont même enchainé
plusieurs comme Boulet, stars des adolescents.

Donjon
enfin, c'est un jeu pour les lecteurs
. Ultime démonstration avec les deux
deniers épisodes qui ne peuvent se lire séparément. Pour comprendre ce qu'il se
passe dans celui-ci, il faut aller regarder la même scène dans celui-là. Les
deux derniers épisodes, Haut
septentrion
et La fin du Donjon sont signés Alfred et Mazan.
Alfred qui a obtenu le prix du meilleur album de l'année au dernier festival d'Angoulême
est pourtant très fier d'avoir humblement prêté la main à Sfar et Trondheim.

la série
Donjon 36 albums aux éditions delcourt.

(©)