Cet article date de plus de neuf ans.

Fargo, la série 20 ans après le film

Il y a près de 20 ans, Joel et Ethan Coen livraient Fargo qui valut à Frances Mc Dormand l'Oscar de la meilleure actrice. La chaîne américaine FX propose une version revisitée du long métrage avec Billy Bob Thornton, Martin Freeman, Colin Hanks et la révélation Allison Tolman. Coup de coeur de ce deuxième trimestre 2014.
Article rédigé par Bertrand Dicale
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
  (©Maxppp)

On ne le dira sans doute jamais assez, mais le cinéma et la télévision font très bon ménage. Contrairement à une idée trop répandue, le petit écran ne cherche pas à manger le grand, mais seulement à vivre à côté de lui. Mieux, le cinéma peut fournir une matière première de grande qualité à la télévision. On l'a vu par exemple avec Hannibal , formidable production télévisée mettant en scène Mads Mikkelsen, Lawrence Fishburne et Hugh Dancy. On devrait le voir prochainement en France avec Gomorra , adaptation en dix épisodes du film tiré de l'ouvrage de Roberto Saviano sur le Camorra.

On le voit actuellement sur la chaîne américaine FX avec Fargo , version revisitée du film de Joel et Ethan Coen qui avait été récompensée par l'Oscar du meilleur scénario original et celui de la meilleure actrice pour Frances Mc Dormand. L'histoire s'inspirait à l'époque de faits réels. C'est à nouveau le cas dans cette déclinaison télévisée: la différence ? Les faits ne sont pas les mêmes mais dans les deux cas l'action se déroule dans le nord du Midwest , entre le Minnesota et le Dakota du Nord.

Autre similitude, les créateurs de la série ont conservé l'atmosphère si particulière mettant en scène cette population issue de l'immigration scandinave et que le reste des Etats-Unis considère comme un brin naïve, comme des enfants grandis trop vite, comme une communauté trop enclavée (en raison de l'isolement et du froid) pour être tout à fait consciente de la réalité du monde qui l'entoure.

Mise en abyme délicieuse

Billy Bob Thorton joue un tueur à gage particulièrement retors qui, par le fait du hasard, donne un coup de main à un type ordinaire Lester Nygaard (Martin Freeman), un "loser" méprisé par sa femme, par son frère et par un de ses anciens camarades de lycée qui le tyrannisait. Comme William H. Macy dans le film de 1996, Lester Nygaard se retrouve pris dans une histoire qui le dépasse et dont on anticipe qu'il ne pourra pas sortir tout à fait indemne.

Il y a cette même drôlerie absurde des situations, ce même environnement immensément vaste mais qu'il est impossible de domestiquer. Le tragique dans Fargo prête toujours à sourire. Et le rire vire toujours au tragique. Des références directes sont faites à la version cinématographique dont certains éléments sont directement intégrés dans le récit télévisé. La sensation de mise en abyme est délicieuse.

Retrouver l'illusion

Au-delà de sa qualité qui en fait certainement la série la plus intéressante de ce deuxième trimestre 2014, Fargo nous démontre les relations vertueuses que le cinéma et la télévision peuvent entretenir. Loin de faire oublier le fillm, la série le ressuscite, près de 20 ans plus tard. Elle se sert de la matière originale pour remodeler du récit, pour nous embarquer dans une narration qui a une saveur nostalgique. Elle n'efface pas le film, au contraire, elle lui redonne une seconde jeunesse.

Ce rapprochement entre les écrans est de plus en plus perceptible depuis quelques mois, voire quelques années. Les séries ont tendance à voir leurs saisons se raccurcir: dix, voire huit ou six épisodes deviennent des formats communs. Autrement dit, de très longs films que l'on peut regarder semaine après semaine ou par session de plusieurs heures. Cela devrait encore s'accentuer avec les services performants de streaming et le développement de récepteurs de meilleure qualité.

Il ne manquera alors que la salle noire, mais est-ce si grave ? Il suffitra de fermer les volets de son salon et d'éteindre la lumière pour retrouver l'illusion.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.