VRAI OU FAUX. La plateforme Airbnb a-t-elle modifié ses règles de remboursement en prévision d'un "événement majeur" à partir du 6 juin 2024 ?

Sur les réseaux sociaux, des internautes s'interrogent après la mise à jour par Airbnb de sa politique de remboursement en cas de "circonstances extraordinaires". "La société Airbnb a été informée de quelque chose de bien sombre", affirment certains. De fausses informations véhiculées par des comptes habitués aux contenus complotistes.
Article rédigé par Lise Roos-Weil
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
La plateforme Aibnb a clarifié et actualisé sa politique de remboursement des réservations en cas d'événements "majeurs et inattendus" (photo d'illustration, le 30 janvier 2024). (JEAN-MARC BARRERE / HANS LUCAS)

"Pourquoi avoir changé cette politique ? redoutent-ils quelque chose ? sont-ils au courant d'un ou de plusieurs événements majeurs qui vont se produire à partir du 6 juin 2024 ? nous l'ignorons mais ce qui est sûr c'est que la société Airbnb a été informée de quelque chose de bien sombre", assure dans une vidéo postée sur X un homme cagoulé face caméra, à la voix visiblement modifiée par l'intelligence artificielle. "Il va y avoir des cas de force majeure ? Ils vont annuler les JO ? J'en ai bien l'impression", écrit un autre internaute.

Ces comptes font référence à la nouvelle politique de remboursement en cas d'événements "exceptionnels", annoncée par Airbnb le 28 mars et qui s'appliquera à partir du 6 juin 2024. Certains internautes parlent de potentiel confinement ou d'annulation des Jeux olympiques. La plateforme Airbnb a-t-elle modifié ses règles de remboursement en prévision d'un "événement majeur" à partir du 6 juin 2024 ?

"Ces allégations sont fausses et ne reflètent pas notre politique", réagit Airbnb

C'est faux, la plateforme n'est pas au courant d'une future pandémie ou d'un prochain ouragan ! "Ces allégations sont fausses et ne reflètent pas notre politique", a réagi Airbnb auprès de franceinfo. La plateforme a clarifié et actualisé sa politique de remboursement des réservations en cas d'événements "majeurs et inattendus", comme les catastrophes naturelles, les restrictions de voyage émanant des autorités ou encore les opérations militaires. La principale modification porte sur les événements météorologiques prévisibles, qui pourront donner lieu à un remboursement dès lors que cet événement entraîne une restriction de voyage gouvernementale ou encore une panne à grande échelle des services publics essentiels.

L'entreprise assure qu'elle veut simplement rendre plus claires les règles pour ses clients. "Notre objectif était d'expliquer clairement quand la politique s'applique à une réservation et de fournir des résultats justes et cohérents à nos utilisateurs. Ces mises à jour mettent également la politique en conformité avec les normes de l’industrie", précise Airbnb dans un communiqué.

Une simple modification qui alimente une rhétorique complotiste

Il s'agit donc d'une modification relativement mineure mais qui alimente une rhétorique complotiste sur les réseaux sociaux, l'idée que "quelque chose se trame", "une catastrophe se prépare". Ces messages sont d'ailleurs partagés par des comptes habitués aux contenus complotistes.

Les internautes sont persuadés de voir des signes dans la date choisie par Airbnb pour appliquer ces nouvelles règles : le 6 juin 2024. Certains mentionnent le fait que cette date correspond à l'addition "6+6+6". "En voilà une étrange coïncidence", peut-on lire. D'autres évoquent la date du 6 juin 1944, la date du débarquement lors de la Seconde Guerre mondiale, ou encore le fait que les nouvelles règles d'Airbnb s'appliquent pile 80 jours après l'éclipse du soleil.

@tvsarifi

Pourquoi AirBNB a mis à jour ses conditions de remboursement et évoque des catastrophes et une interdiction gouvernementale de voyager à partir du 6 Juin 2024 ?

♬ son original - tvsarifi

Le 6 juin 2024, c'est aussi au moment de l'élection européenne et quelques semaines avant les Jeux olympiques. Des coïncidences présentées comme la preuve que quelque chose se trame et qui instillent le doute chez certains internautes. Les grands événements mondiaux ou les élections sont souvent utilisés dans ce genre de discours prévoyant une catastrophe, en imaginant justement l'annulation de cet événement. Une mécanique qui joue sur l'émotion et suscite encore davantage de réactions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.