Vrai ou faux
Campagne de vaccination contre le Covid-19 : 98% des plus de 65 ans ont-ils "refusé" de se faire vacciner ?

Florian Philippot, le président du mouvement Les Patriotes, militant contre la vaccination contre le Covid-19, assure que la quasi-totalité des personnes âgées de plus de 65 ans ont refusé de recevoir une dose de vaccin.
Article rédigé par Armêl Balogog
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
La campagne de vaccination contre la grippe et le Covid dans une pharmacie de Mulhouse, le 3 septembre 2023. (DAREK SZUSTER / MAXPPP)

Pour Florian Philippot, c'est "énorme". "Les données officielles sont sorties, écrit le président du mouvement Les Patriotes jeudi 19 octobre sur X : depuis le début de la campagne vaccinale [contre le Covid-19 le 2 octobre], seuls 1,8% des plus de 65 ans se sont faits injecter ! 98,2% ont refusé !"

Mais les propos de Florian Philippot sont faux à deux titres : il cite des chiffres de façon trompeuse et en fait une interprétation incorrecte. 

Quelque 1,8% des 65 ans et plus vaccinés la première semaine de la campagne…

Le président du mouvement Les Patriotes, qui a organisé plusieurs rassemblements contre la vaccination contre le Covid-19 et dénonce régulièrement le vaccin sur les réseaux sociaux, reprend un pourcentage présent dans un bulletin de Santé publique France daté du 11 octobre (à télécharger). 

Selon ce document, 1,8% des personnes de 65 ans et plus, et non uniquement celles de plus de 65 ans, contrairement à ce qu'écrit Florian Philippot , avaient reçu une dose de vaccin pendant la première semaine d'octobre entre le 2 et le 8 octobre, soit environ 80 000 personnes.

Néanmoins, l'utilisation de ce chiffre par Florian Philippot est trompeuse car il les présente comme définitifs alors que le bulletin ne faisait le point que sur la première semaine de la nouvelle campagne de vaccination anti-covid qui a été lancée au début du mois d'octobre.

… mais le taux de vaccination a doublé la deuxième semaine

De fait, la semaine qui a suivi, soit la deuxième semaine de la nouvelle campagne, le taux de vaccination avait doublé dans cette même classe d'âge. Le 15 octobre, 4% des personnes âgées de 65 ans et plus avaient reçu une dose de vaccin, selon le bulletin du 18 octobre (à télécharger). 

Cette progression de la vaccination prouve que l'interprétation de Florian Philippot n'était pas bonne. Quelque 98,2% des personnes âgées n'ont pas "refusé" de se faire vacciner puisque plusieurs milliers d'entre elles ont reçu une dose la semaine suivante. Et la campagne de vaccination ne fait que commencer. La semaine du 16 au 22 octobre en fût la troisième semaine. Les nouveaux chiffres de la vaccination seront publiés mercredi 25 octobre. 

Par ailleurs, il faut aussi noter que ces chiffres ne comprennent pas pour l'instant les données de vaccination dans les Ehpad qui ne seront publiées qu'à la fin du mois et où, par définition, les résidents peuvent être vaccinés, voire l'ont déjà été.

Comparaison impossible avec les précédentes campagnes

Peut-on néanmoins dire que le début de la campagne de vaccination est particulièrement lent ? Franceinfo a demandé sa position au ministère de la Santé mais il n'a pas répondu à l'heure de la rédaction de cette chronique. Et il n'est pas réellement possible de répondre à cette question par l'observation des chiffres.

Les comparaisons avec les précédentes campagnes de vaccination contre le Covid-19 ne sont pas pertinentes car celles-ci s'inscrivaient dans un cycle de vaccins et de rappels, alors que cette nouvelle campagne commence comme celle de la grippe, d'une façon saisonnière, sans lien avec les doses précédentes. La situation sanitaire n'est pas non plus la même.

Par exemple, la même semaine de l'année 2022 – la semaine 40 –, plus de 80% des 65 ans et plus avaient reçu une dose de rappel contre le Covid-19, comme le montre le point épidémiologique de Santé publique France daté du 13 octobre 2022. Sauf que, chose importante, cela faisait neuf mois que le taux de vaccination était à ce niveau-là, dans cette catégorie d'âge. La barre des 80% avait été dépassée fin janvier 2022, comme l'indique le point du 27 janvier 2022, et le taux de vaccination n'était pas repassé sous cette barre entre-temps. La situation n'est donc pas comparable.

La dernière fois qu'une campagne de vaccination contre le Covid-19 avait débuté sans lien avec une campagne de rappels, c'était au tout début de la vaccination contre le Covid-19, à la fin du mois de décembre 2020. Là aussi, la situation était très différente : moins de personnes âgées étaient éligibles, moins de doses étaient disponibles et le virus était particulièrement virulent.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.