Le vrai du faux, France info

"Un camion use une chaussée entre 20 et 100 fois plus qu'une voiture" ?

Sur France Info vendredi dernier, Philippe Duron, député PS du Calvados et président de l'Agence de financement des infrastructures de transports, faisait une comparaison entre l'usure provoquée par un camion et une voiture sur la route. Il parlait d'un rapport "entre 20 et 100". Qu'en est-il réellement ? Peut-on même calculer précisément ce taux d'usure ? Réponses avec le Vrai du Faux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Philippe Duron dit-il vrai sur l'usure des routes provoquée par un camion et une voiture ? ©)

Philippe Duron, député PS du Calvados et président de l'Agence de financement des infrastructures de transports (Afitf), dit s'appuyer sur des estimations d'experts au sein de divers conseils généraux. Pourtant, le rapport d'usure qu'il établit entre un camion et une voiture est inexact. Un poids lourd use la chaussée beaucoup plus que "20 à 100 fois plus qu'une voiture ". Et il existe des formules mathématiques pour le calculer.

L'institut français des sciences et technologies des transports (Ifsttar), et notamment son centre basé à Nantes, s'appuie sur des logiciels bourrés de calculs savants pour déterminer un rapport d'usure de la structure de la chaussée. Il existe par exemple une "loi de fatigue". Des données qui prennent en compte une multitude de facteurs difficilement quantifiables, comme la qualité du revêtement, des pneus, la charge du camion, les conditions climatiques...

Une méthode américaine

Il existe en outre, depuis les années 1960, une méthode née aux États-Unis et inventée par l'American Association of State Highway Officials (AASHO). Une méthode de calcul qui a servi à la construction de quasiment toutes les routes du pays. Elle institue que l'usure de la chaussée varie comme "la puissance quatrième du rapport des masses appliquées sur les essieux". Autrement dit, si l'on prend un poids lourd de 30 tonnes - roulant sur cinq essieux - et une voiture d'1,2 tonne - sur deux essieux : (6.000/600) à la puissance 4. Soit un total de 10.000, qui signifie que la structure de la chaussée s'use jusqu'à 10.000 fois plus vite avec un camion qu'avec une voiture.

La méthode de calcul, utilisée dans de nombreux travaux publics, ne satisfait pas les professionnels de la route. Il faut dire aussi que les taxes touchant les poids lourds sont calculées en fonction, notamment, de leur impact sur leur chaussée. Et quand les valeurs chiffrées s'envolent... S'il ne fallait retenir qu'une chose, c'est que le rapport d'usure entre une voiture et un camion augmente de façon exponentielle.

Sources

Rapport officiel sur l'impact de l'autorisation des 44 tonnes

Le site Internet de l'Ifsttar

De l'essai AASHO au manège de fatigue, document et images

Le Plus numérique du Vrai du Faux

C'est un message alarmiste qui réapparaît régulièrement, depuis plusieurs années, sur la toile et même sur les téléphones portables de milliers d'usagers. Selon ce message, certains soirs il faudrait éteindre nos téléphones, car des rayons cosmiques émanant de Mars les rendraient dangereux. C'est bien sûr une rumeur - malgré la source citée, BBC News - en plus d'un non-sens, car aucun rayon cosmique n'émane de Mars. Alors, vous savez quoi faire si vous recevez un jour cet étrange message : ne changez rien...

(Philippe Duron dit-il vrai sur l'usure des routes provoquée par un camion et une voiture ? ©)