Cet article date de plus d'un an.

"Sobriété énergétique" : les 10% les plus riches consomment-t-il vingt fois plus d'énergie que les 10% les plus pauvres, comme l'affirme Adrien Quatennens ?

Alors qu'Emmanuel Macron appelle les Français à un effort collectif pour plus de sobriété énergétique, Adrien Quatennens dénonce une autre forme d'injustice sociale. D'après le député LFI, les plus favorisés consomment beaucoup plus que les plus démunis et sont davantage responsables des émissions de gaz à effet de serre. A l'échelle mondiale, plusieurs études le confirment.

Article rédigé par France Info, Joanna Yakin
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 120 min
Le numéro 2 de La France insoumise Adrien Quatennens à la sortie de l'Elysée, le 22 juin 2022. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

"Les 10% les plus riches consomment vingt fois plus que les 10% les plus pauvres. Et les 1% les plus riches sont responsables de deux fois plus d'émissions que la moitié la plus pauvre de l'Humanité", a dénoncé le député LFI, Adrien Quatennens, interrogé vendredi 15 juillet, sur BFMTV.  Appelant à "essayer de faire collectivement attention", l'élu insoumis a dénoncé une injustice sociale dans cette injonction globale. Il estime que les plus riches sont davantage responsables de la consommation d'énergie et donc de la pollution.

Une étude parue en 2020 dans la revue scientifique Nature Energy, confirme ce constat à l'échelle mondiale. Des chercheurs britanniques ont étudié la consommation d'énergie dans le monde, notamment en épluchant les donnes de la Banque mondiale et de l'Union européenne sur 86 pays. Résultat : les plus favorisés consomment beaucoup plus que les plus démunis. A eux seuls, les 10% les plus riches consomment 39% de l'énergie totale, alors que les plus pauvres n'en consomment que 2%. 

Voitures et avions

Cette étude explique notamment que les plus pauvres sont parfois complètement exclus ou presque de la consommation de certains biens. C'est le cas notamment des loisirs, des séjours touristiques ou encore de l'achat de véhicules. D'après ces chercheurs, 10% les plus riches consomment 187 fois plus d'énergie que les plus pauvres pour leurs déplacements, notamment du carburant. Et pour cause, la mobilité individuelle est quasiment hors de portée pour les plus pauvres. Ou pour le dire plus simplement : les plus riches prennent leurs voitures ou l'avion, tandis que les plus pauvres sont à pieds ou en transports en commun.

Cette étude, comme d'autres, confirment également la responsabilité plus grande des plus riches dans les émissions de CO2. En 2019, le Laboratoire des inégalités mondiales a mis en évidence que les plus riches avaient émis 110 tonnes de CO2 en moyenne par an et par habitant, contre 1,6 tonne par an et par habitant chez les 50% les plus pauvres.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.