Le vrai du faux. La France est-elle le leader européen de la fibre optique ?

Le ministre de la Transition numérique Jean-Noël Barrot s'est félicité de la réussite du Plan France très haut débit en assurant que la France était le leader européen de la fibre. Mais c'est assez trompeur.
Article rédigé par France Info - Armêl Balogog
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Jean-Noël Barrot au Sénat, jeudi 4 mai 2023. (CAPTURE D'ECRAN)

Les sites internet qui ne s'affichent jamais, les pages qui prennent de longues minutes pour apparaître, les maisons qui ne captent jamais… Le gouvernement français n'en veut plus. Cela fait dix ans qu'il a lancé le Plan France très haut débit pour déployer le réseau de la fibre optique et permettre aux Français de se connecter vite et mieux à internet.

Le ministre de la Transition numérique, Jean-Noël Barrot, a profité de la tribune qui lui était offerte mardi 2 mai au Sénat, pendant l'examen d'une proposition de loi pour réduire les coupures de connexion, pour en faire le bilan. "C'est une occasion de rappeler à quel point ce Plan France très haut débit est un très grand succès français", a-t-il déclaré avant d'ajouter que "la France est aujourd'hui le pays d'Europe qui est le plus avancé en matière de déploiement de la fibre". Vraiment ?

34 millions de locaux couverts par la fibre

Le ministre s'est d'abord félicité des derniers chiffres : en décembre 2022, 34 millions de locaux français étaient éligibles à la fibre, a-t-il souligné. C'est en effet le chiffre de l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep). Mais ce chiffre n'a jamais été comparé aux autres pays d'Europe.

Pour affirmer que la France est le leader européen, le ministre s'appuie sur la dernière comparaison à l'échelle du continent qui date de quelques mois auparavant, en septembre 2022, mais cette étude nuance beaucoup ses propos. Cette comparaison a été réalisée par l'association FTTH Council Europe qui recense les avancées de tous les pays européens en matière de fibre optique. Selon cette étude, le ministre de la Transition numérique dit vrai, mais uniquement si on ne regarde que le nombre de foyers qui sont couverts. En septembre 2022, 23,9 millions de foyers étaient éligibles à la fibre en France, loin devant les 16 millions de foyers espagnols, les 14,6 millions d'italiens, les 12,4 millions de britanniques et les 10,2 millions de foyers allemands. Du point de vue quantitatif, c'est donc vrai, la France est le leader européen.

La France, 9e du classement européen

Mais comparer des chiffres bruts n'est pas très pertinent parce que ça ne permet pas de prendre en compte les écarts de population entre les pays. Par exemple, la France compte près de 40 millions de locaux et la Lettonie moins d'un million. Si on ne prend que les quantités – les valeurs absolues – la Lettonie n'a donc aucune chance de dépasser un jour la France.

Or, si l'on calcule des pourcentages pour connaître la proportion de foyers couverts par la fibre parmi tous les foyers que compte un pays, c'est alors possible de comparer des pays densément peuplés à d'autres qui le sont moins. Résultat : la Lettonie est loin devant, à la première place du classement avec 91,5 % des foyers couverts par la fibre. Elle est suivie par le Portugal (90,9 %), la Roumanie (88,5 %), l'Espagne (87,4 %), la Bulgarie (87 %), la Suède (84,5 %), la Slovénie (78,4 %), le Danemark (78,2 %), et enfin la France avec 76,7 % du territoire couvert par la fibre. Elle est à la neuvème place, loin du podium. (Notons que le FTTH Council Europe ne met pas les micro-Etats dans son classement, mais que 100% du territoire de l'Andorre et de Monaco sont couverts.) De ce point de vue-là, Jean-Noël Barrot dit faux.

Les foyers couverts ne sont pas tous abonnés

Il en va de même pour les raccordements réels à la fibre. Sur les 24 millions de foyers français qui étaient éligibles à un raccordement à la fibre optique en septembre 2022, seulement 17,2 millions l'ont fait. Encore une fois, en valeur absolue, la France est le leader européen devant l'Espagne (13,5 millions), la Roumanie (5 millions) et la Suède (3,4 millions). Mais encore une fois, si on regarde le pourcentage des foyers abonnés à la fibre parmi l'ensemble des foyers, la France chute à la septième place avec 55,2 % de foyers abonnés, derrière l'Islande (76,8 %), l'Espagne (73,5 %), le Portugal (71,1 %), la Suède et la Norvège (67,5 % chacun) et la Roumanie (67,3 %).

Le FTTH Council Europe estime même que la France est le quatrième pays à qui il reste quantitativement le plus de travail à faire en la matière. Quelques mois après la comparaison, en décembre 2022, 18 millions de foyers français étaient abonnés. Une progression assez lente. Et c'est sans parler des nombreux problèmes de connexion qui existent encore pour les abonnés à la fibre. Selon le rapport de l'Observatoire de la satisfaction client publié en avril 2023 par l'Arcep, 55% des abonnés ont rencontré des difficultés pour accéder à internet en 2022.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.