Le vrai du faux, France info

Le vrai du faux. Les approximations de Laurent Wauquiez sur l'Aide médicale d'Etat

Laurent Wauquiez a été élu président du parti Les Républicains dimanche après une campagne notamment axée sur le thème de l'immigration. Quitte a déformer la réalité.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Laurent Wauquiez, élu dès le premier tour président de son parti, Les Républicains, le 10 décembre 2017 à Paris.
Laurent Wauquiez, élu dès le premier tour président de son parti, Les Républicains, le 10 décembre 2017 à Paris. (MAXPPP)

Lors de son dernier meeting de campagne jeudi 7 décembre dans le Rhône, Laurent Wauquiez a déclaré ceci : "Je ne peux pas continuer à accepter que la France soit le seul pays qu'un étranger qui arrive sur le sol français et qui n'a jamais cotisé un seul euro ou une seule heure de travail ait accès gratuitement à la totalité de notre système d'assurance maladie."

Pourquoi ce n'est pas si simple

D'abord, un étranger peut effectivement accéder à un minimum de soin en France. Il s'agit d'un "droit à la protection de la santé, consacré tant par le droit international que le droit interne", précise le Défenseur des droits dans un rapport de 2016.

Ensuite, Laurent Wauquiez évoque "un étranger qui arrive en France", sans préciser s'il parle d'un demandeur d'asile ou d'un sans-papiers. Or, selon les cas, la prise en charge des soins est très différente.

Pour le demandeur d'asile, dès que son dossier est enregistré, il peut bénéficier de la protection universelle maladie qui permet effectivement le remboursement de l'ensemble des frais médicaux et hospitaliers. 

Et si le demandeur d'asile peut en bénéficier sans avoir "cotisé une seule heure", c'est sans doute parce qu'il a interdiction de travailler, au moins pendant les neuf mois qui suivent sa demande.

De son côté, l'étranger en situation irrégulière peut bénéficier de l'Aide médicale d'Etat. C'est sans doute ce dispositif qu'entend dénoncer Laurent Wauquiez. Elle permet effectivement une prise en charge à 100%, dans la limite des tarifs de la Sécu. De ce fait, le reste à charge peut donc être conséquent. Pour une couronne dentaire à 400 euros par exemple, le sans-papier doit débourser environ 300 euros de sa poche.

Des étrangers exclus d'accès aux soins

Par ailleurs, plusieurs prestations sont exclues : cures thermales, PMA ou encore les médicaments considérés comme peu efficaces.

Par ailleurs, l'accès à cette aide n'est pas automatique dès l'arrivée d'un étranger en France. Ce dernier doit pouvoir jusitifier d'une présence d'au moins trois mois sur le territoire et ne pas gagner plus de 720 euros par mois pour une personne seule.

Enfin, les bénéficiaires de l'Aide médicale d'Etat ne sont pas des assurés sociaux. Ils n'ont pas de numéro de sécurité sociale ni de carte Vitale et, surtout... ne bénéficient pas des cotisations des autres travailleurs. Car contrairement à l'Assurance maladie, l'AME est entièrement financée par l'Etat.

Laurent Wauquiez, élu dès le premier tour président de son parti, Les Républicains, le 10 décembre 2017 à Paris.
Laurent Wauquiez, élu dès le premier tour président de son parti, Les Républicains, le 10 décembre 2017 à Paris. (MAXPPP)