Le vrai du faux. Le lien entre troubles menstruels et vaccin contre le Covid a-t-il été passé sous silence, comme l'affirme Nicolas Dupont-Aignan ?

écouter (81min)

Sur Twitter, l'ex-candidat à la présidentielle laisse entendre que les nombreuses femmes qui ont rapporté ces troubles depuis le début de la campagne vaccinale n'ont pas été écoutées.

Article rédigé par
Mathilde Bouquerel - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le président du parti d'extrême-droite Debout la France Nicolas Dupont-Aignan lors d'un meeting de campagne pour l'élection présidentielle le 6 avril 2022.  (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Sur Twitter, le député Debout La France Nicolas Dupont-Aignan a partagé une étude du National Institute of Health, l'équivalent américain de l'Inserm, qui s'est penché sur le lien possible entre vaccination et troubles des règles. Des troubles que, selon Nicolas Dupont-Aignan, "de nombreuses femmes" ont rapporté "depuis le début de la campagne vaccinale".

>> VRAI OU FAKE : le vaccin contre le Covid-19 cause-t-il des retards de règles ?

"Qui les a écoutées ?", interroge l'ex-candidat à la présidentielle, laissant ainsi entendre que ces témoignages n'auraient pas été pris au sérieux par la communauté scientifique. 

Or, c'est faux. En France, l'ANSM, l'Agence nationale de sécurité du médicament avait commencé à en parler dès juillet 2021. Et à l'époque, franceinfo avait déjà relayé les interrogations de femmes sur des cycles plus abondants, plus longs ou décalés. Les spécialistes, que nous avions interrogés alors, nous expliquaient le lien qu'il peut y avoir entre la vaccination et les règles, puisque le vaccin agit sur l'immunité, la réponse à une attaque extérieure contre le corps. Or, les règles sont aussi un mécanisme immunitaire.

De nombreuses études sur le sujet

Pour le moment, le lien entre vaccin contre le Covid-19 et troubles menstruels n'a pas été prouvé scientifiquement, mais de nombreuses études sortent sur le sujet actuellement. Celle que cite Nicolas Dupont-Aignan, par exemple, est parue fin septembre dans la très réputée revue médicale British medical journal et s'appuie sur plus de 19 000 témoignages. Il en ressort, que les femmes voit leurs règles s'allonger un peu, d'un à trois jours, pendant un ou deux cycles. Après, tout rentre dans l'ordre. 

En tout cas, l'Agence européenne pour le médicament suit cela de près. Le mois prochain, elle va décider d'inscrire ou non l'un de ces troubles, les règles plus abondantes, dans ce qu'on appelle le RCP, le résumé des caractéristiques du produit, du vaccin Pfizer. En cas de troubles des règles après un vaccin anit-Covid, il ne fait pas hésiter à aller consulter son médecin, car un cycle perturbé peut être lié à de nombreux facteurs comme la fatigue, le stress, ou une maladie. On peut aussi rapporter ce trouble sur la plateforme signalement.social-sante.gouv.fr.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.