Le vrai du faux, France info

VRAI OU FAKE Le taux de pauvreté des retraités français est-il le plus bas d'Europe ?

Yves Veyrier, le secrétaire général de Force ouvrière, affirme que grâce à notre système de retraite, le taux de pauvreté parmi les retraités français est le plus bas d'Europe.

(VINCENT ISORE / MAXPPP)

A deux semaines de la journée de grève du 5 décembre contre la réforme des retraites, le secrétaire général de Force ouvrière, Yves Veyrier, affirme sur franceinfo vendredi 22 novembre qu'"avec notre système de retraite, le taux de pauvreté parmi les retraités en France est le plus faible" d'Europe. C'est vrai, la Cellule Vrai du faux vous l'explique, chiffres à l'appui, mais il existe de fortes disparités. 

7,3% de retraités pauvres en France

Le tableau d'Eurostat est clair. Avec un taux de 7,3% de retraités pauvres, relativement stable depuis dix ans, la France fait partie des six pays européens dont le taux est inférieur ou égal à 10%, avec la Norvège (7,8%) la Grèce (8,7%), le Luxembourg et le Danemark (9,2%) et la Hongrie (10%).

En Allemagne, dont le système de retraite est un peu similaire à celui de la France, avec un système de répartition, le taux de retraités pauvres atteint 18,7%. Mais avec l'explosion des "mini-jobs" depuis le début des années 2000, les pensions ont baissé. D'ailleurs 11% des retraités allemands complètent leur pension en travaillant.

Dans les pays Baltes, la situation des retraités est particulièrement difficiles. 53% d'entre eux vivent sous le seuil de pauvreté en Estonie. Ils sont un peu moins de la moitié en Lettonie (48,9%) et en Lituanie (41,7%).

Des situations très inégales

L'Insee qualifie de "pauvre" quelqu'un qui vit seul avec moins de 60% du revenu médian. En 2017, la moitié des Français a gagné plus de 1 735 euros. Le seuil de pauvreté est donc établi à 1 041 euros. En France, sur 8,9 millions de personnes considérées comme pauvres, plus d'un million sont des retraités.

Les écarts entre les pensions versées aux hommes et aux femmes sont particulièrement importants. "La pension de droit direct des femmes est inférieure de 39% en moyenne à celle des hommes", indique la Drees dans un rapport de 2018. Il existe aussi de grandes disparités régionales. Selon la Drees, un retraité corse touche en moyenne 1 328 euros, contre 1 797 pour un retraité francilien. 

(VINCENT ISORE / MAXPPP)