Le vrai du faux, France info

VRAI OU FAKE La vitesse moyenne des voitures à Paris est-elle inférieure à 30 km/h, comme l'affirme Julien Bayou ?

La mairie de Paris a décidé de limiter la vitesse à 30 km/h dans quasiment toute la capitale à partir de la fin du mois d'août. Selon le secrétaire national d'EELV, la plupart des automobilistes parisiens circulent déjà en deçà. C'est vrai.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Julien Bayou était l\'invité de franceinfo vendredi 9 juillet. 
Julien Bayou était l'invité de franceinfo vendredi 9 juillet.  (FRANCEINFO)

La limitation à 30 km/h à Paris va-t-elle être un cauchemar pour les automobilistes ? Non, leur répond Julien Bayou. Le secrétaire national d'Europe Ecologie, interrogé vendredi 9 juillet sur franceinfo, assure qu'à ce jour la vitesse moyenne est d'ores et déjà inférieure à 30 km/h. C'est exact. En revanche, Julien Bayou explique également que cette limitation de la vitesse va permettre une baisse des nuisances sonores, ce qui n'est pas garanti.

11,6 km/h en moyenne à Paris

La vitesse moyenne de circulation des voitures à Paris est bel et bien inférieure aux 30 km/h voulus par la Ville. Selon l'Observatoire des déplacements à Paris, la vitesse moyenne dans la capitale, mesurée les jours ouvrables entre 7h et 21h, était de 11,6 km/h en 2019. Cette vitesse moyenne est d'ailleurs en baisse continue depuis plusieurs années. On roulait plutôt à 14 km/h en moyenne en 2017 dans la capitale et un peu plus de 13 km/h en 2018.

Des effets sur le bruit difficile à anticiper

Julien Bayou assure qu'abaisser la vitesse de circulation aura des effets sur le bruit. La Ville précise également qu'en passant de 50 à 30 km/h on peut espérer gagner jusqu'à 3 décibels.


Sur le papier, Bruitparif, l'observatoire du Bruit en Ile de France, confirme qu'abaisser la vitesse de circulation engendre une baisse des décibels. Toutefois, la vitesse moyenne étant d'ores et déjà en dessous de 30 km/h, on peut craindre que la mesure engendre peu d'effets sur les nuisances sonores. 


Même en admettant que la vitesse soit vraiment abaissée sur certains axes, il n'est pas garanti que cela abaisse les nuisances sonores. Selon Bruitparif, calculer le bruit est "très compliqué" et dépend de plusieurs facteurs. Si la circulation est fluidifiée, comme l'espère la mairie, on peut effectivement le bruit. Mais si l'abaissement de la vitesse de circulation crée davantage d'embouteillages, alors cela engendre plus d'accoups de la part des conducteurs et fait augmenter le bruit. Car le bruit ne dépend pas uniquement de la vitesse.


Bruiparif a réalisé des mesures sur une avenue de Paris, l'avenue de Clichy. Cette avenue a bien gagné 1 à 2 décibels en passant de 50 à 30km/h, mais cela s'explique également par le fait qu'elle a subi dans le même temps un réaménagement complet (pistes cyclables, circulation modifiée, nouveaux revêtements...). Si vous abaissez la vitesse de circulation mais qu'il reste encore de nombreux feux de circulation et que beaucoup de deux-roues motorisés continuent de circuler sur cet axe, alors peu de chance que la vitesse à 30 km/h change quelque chose au bruit.

Julien Bayou était l\'invité de franceinfo vendredi 9 juillet. 
Julien Bayou était l'invité de franceinfo vendredi 9 juillet.  (FRANCEINFO)