La France est-elle très en retard dans le développement des énergies renouvelables, comme l’affirme Julien Bayou ?

écouter (85min)

Le secrétaire national d'Europe Écologie-Les Verts déplore les faibles performances de la France en la matière, notamment face au Danemark et à l'Écosse.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Julien Bayou, secrétaire national d'Europe Ecologie les Verts, sur franceinfo, lundi 20 décembre 2021. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Le débat autour du nucléaire et des énergies renouvelables parvient à se faire une place dans la campagne présidentielle. Le sujet tourne le plus souvent à la polémique avec un clivage entre la droite et l’extrême-droite d’un côté, les écologistes et une partie de la gauche de l’autre.

Invité du "8h30 franceinfo" jeudi 3 février, Julien Bayou affirme que la France a "accumulé un retard incroyable, phénoménal, dans le développement des énergies renouvelables". Avant d’ajouter : "Les éoliennes offshore, il y en a qu'une ! Nous avons une des plus grandes surface maritimes au monde, et le Danemark et d'Écosse ont beaucoup, beaucoup plus de capacités que nous". C’est vrai. La cellule le Vrai du Faux vous explique pourquoi.  

La France rate ses objectifs

Julien Bayou est dans le vrai dans la mesure où la France apparaît comme le cancre de l’Europe en matière de renouvelable. Un récent classement de l'institut de statistique européen Eurostat révèle que la France est le seul pays européen à avoir manqué son objectif de 23% d'utilisation du renouvelable dans sa consommation finale d'énergie en 2020.  

Les objectifs de chaque pays avaient été fixés par la Commission européenne en 2009 en tenant compte de leur potentiel. La France était considérée comme un pays privilégié, avec son long littoral propice à l'éolien et aux énergies marines, ses régions méditerranéennes bien ensoleillées, favorables à l’énergie solaire, ses montagnes pour l'hydraulique et ses forêts pour l'exploitation de la biomasse. Malgré ces points forts, la France n'a atteint que 19% de consommation de renouvelable, au lieu de l’objectif de 23% fixé par Bruxelles.  

Les voisins de la France réussissent tous  

La contre-performance de la France est d’autant plus cruelle que les 26 autres pays de l’Union européenne ont tous dépassé les objectifs fixés. Certains de justesse, d'autres de très loin, comme la Suède qui a atteint 60% de renouvelable dans sa consommation finale d’énergie, alors que son objectif était de 49%. L'Autriche est à 36%, le Danemark à 31%, le Portugal à 34%. L'Allemagne est à plus de 19 % alors son objectif avait été fixé à 18%.  

Le Royaume-Uni, qui ne fait plus partie de l'Union, n'apparaît pas dans ce classement, mais on sait que l'Écosse, dont parle aussi Julien Bayou, assure aujourd'hui 70% de sa consommation d'électricité avec les éoliennes, terrestres ou offshore.     

Retard français sur l’éolien  

La France, comme le dit Julien Bayou, ne compte pour sa part qu’une éolienne offshore, au large de Saint-Nazaire. Cependant, le parc éolien offshore de Saint-Nazaire (80 éoliennes) doit normalement démarrer à partir du printemps 2022. Offshore ou terrestre, l'éolien en France souffre d'avoir démarré tardivement et de se heurter à des procédures administratives et à des recours en justice qui peuvent prendre des années.

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.