Aux Etats-Unis, les pro-Trump meurent-ils davantage du Covid que les pro-Biden ?

écouter (3min)

Une publication partagée sur les réseaux sociaux laisse entendre que les Américains ayant voté pour le candidat républicain à la dernière présidentielle ont été davantage victimes du Covid que ceux ayant voté pour le parti démocrate. Une étude s'est bien penchée sur le sujet mais est un peu plus subtile que cela.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les électeurs de Géorgie ont commencé à voter par anticipation pour l'élection présidentielle américaine, comme à Atlanta, le 13 octobre 2020. (ELIJAH NOUVELAGE / REUTERS)

"Les républicains tuent les républicains" : c'est accompagné de ce genre de commentaires que des internautes se partagent en ce moment une publication sur les réseaux sociaux laissant entendre, qu'aux Etats-Unis, les pro trump meurent plus du Covid que les pro-Biden. 

Une analyse de la radio publique américaine

Ces graphiques que se partagent les internautes sont issus d'une enquête réalisée par la radio publique américaine, la NPR. Celle-ci a examiné les décès dus au Covid dans la quasi totalité des comtés américains – environ 3 000 – depuis le mois de mai, au moment où tout le monde pouvait avoir accès au vaccin.
Elle a ainsi conclu que les comtés ayant largement voté Trump à la dernière présidentielle sont aussi ceux dans lesquels les taux de vaccination sont les plus bas et où les taux de mortalité dus au Covid sont bien plus élevés.

La NPR précise toutefois elle-même que son analyse ne portait que sur la localisation des décès dus au Covid. On ne peut donc pas connaître précisément l'opinion politique de chaque Américain emporté par la maladie, mais cela permet toute de même de dégager une tendance. 

Au global, cette étude démontre que les personnes vivant dans des comtés ayant massivement voté pour Trump ont été près de trois fois plus susceptibles de mourir du Covid que ceux vivant dans des zones ayant plébiscité Joe Biden. Ainsi, dans le comté de Winston (Alabama), où l'on a voté à 90% pour Donald Trump, le taux de vaccination s'établit seulement à 25% et le nombre de morts du Covid pour 100 000 habitants y est plus de deux fois et demi supérieur à la moyenne nationale.

Les ravages de la désinformation

La NPR avance une explication à cette corrélation. Elle renvoie d'abord à de récents sondages américains montrant notamment qu'une personne non vaccinée a trois fois plus de chances de pencher pour les républicains que pour les démocrates.

Mais la désinformation est clairement en cause d'après NPR. Les auteurs rapportent que "la désinformation semble être un facteur majeur dans le retard de vaccination", et précise que plus de 90% des républicains interrogés croient au moins à une fausse information sur le Covid.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.