Le rendez-vous du Particulier, France info

Le rendez-vous du Particulier. Nouveau plan épargne retraite : choisissez un produit de qualité

Le rendez-vous du "Particulier", le mensuel patrimonial du groupe Figaro, est  aujourd'hui consacré à la retraite. Un dossier sur le nouveau plan épargne retraite qui succède au plan épargne retraite populaire. Décryptage.

Le nouveau plan épargne retraite, comment bien le choisir (Illustration)
Le nouveau plan épargne retraite, comment bien le choisir (Illustration) (GETTY IMAGES)

Le rendez-vous du Particulier sur toutes les questions que vous pouvez vous poser sur l’argent, le patrimoine, la famille, s'intéresse aujourd'hui au nouveau plan épargne retraite qui vient succéder au plan épargne retraite populaire. Un dossier cosigné par Éric Leroux, Aurélien Ferron, Valérie Valin-Stein et Frédérique Schimidger.

franceinfo : En quoi ce plan est-il nouveau, qu’est-ce que ça change ?

Éric Leroux : Ils se ressemblent en effet beaucoup, puisque les deux sont destinés à préparer un complément de revenus lors de la retraite, et entraînent un blocage de l’argent jusqu’à la cessation d’activité. Mais il existe une différence majeure entre les deux : avec le nouveau PER, il est possible de récupérer son épargne sous forme de capital, en une ou plusieurs fois.

Chacun sera libre d’utiliser son argent comme bon lui semble, alors que le PERP était un produit beaucoup plus contraignant, qui imposait une obligation d’abandonner son capital lors de la retraite, en échange d’une rente viagère, c’est-à-dire un revenu versé à vie. Pour tous ceux qui désirent conserver la main sur leur épargne, le PER est donc beaucoup plus souple que son prédécesseur.

Vous avez établi des classements sur les différents PER pour distinguer ceux que vous considérez être les meilleurs. Quels sont les points que vous avez passés en revue ?

Ce n’est pas un exercice facile, car ces produits sont nouveaux, et on ne peut donc pas se baser sur leur historique de performance. Nous avons donc disséqué les plans pour les noter en fonction de leurs frais, de la qualité des supports financiers proposés et de leur souplesse.

Vous indiquez que les frais sont élevés ?

Oui, les assureurs ont souvent la main très lourde. Il n'est pas rare que ces plans prévoient par exemple des frais sur les versements de 4% ou plus, ce qui est énorme dans l’environnement financier actuel, dans lequel l’épargne a du mal à progresser. Même chose pour les frais de gestion qui frôlent souvent 1% par an, et qui risquent de confisquer une bonne partie des gains financiers.

Rassurez nous, il en existe tout de même certains qui sont meilleurs sur le marché ?

Oui, heureusement ! Les PER vendus sur Internet obtiennent par exemple les meilleures notes de notre enquête, car justement ils supportent très peu de frais. On peut aussi trouver des plans avec des frais plus raisonnables auprès de ses conseillers habituels. Nous avons distingué la Maaf, par exemple, qui propose un plan avec des frais raisonnables et une offre financière de qualité.

Le PER est présenté comme un outil de défiscalisation permettant de payer moins d’impôts, mais vous mettez en garde sur cet aspect. Pourquoi ?

Le PER permet en effet de réaliser des économies d’impôts l’année où l’on y investit de l’argent. Cette économie est d’autant plus importante que vous êtes un gros contribuable. En revanche, ce n’est pas un cadeau définitif du fisc : lorsque vous récupérez votre argent lors de la retraite, les sommes retirées deviennent à ce moment-là imposables. Il s’agit donc plutôt d’un différé d’imposition.

Cela peut être intéressant pour des personnes qui ont de gros revenus pendant la vie active mais qui n’ont ensuite que de petites retraites. Pour les autres, l’absence de gain fiscal ne permet pas de compenser la contrainte de bloquer son argent jusqu’à la retraite.

Le nouveau plan épargne retraite, comment bien le choisir (Illustration)
Le nouveau plan épargne retraite, comment bien le choisir (Illustration) (GETTY IMAGES)