Les partenariats franceinfo

écouter (5min)

Quels sont les domaines choisis par franceinfo en matière de partenariats. Pour en parler au micro d’Emmanuelle Daviet, médiatrice des antennes de Radio France, Estelle Cognacq, directrice de la rédaction de franceinfo.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Transat Jacques Vabre  (VIRTUAL REGATTA)

La Transat Jacques Vabre, le film Haut et Fort, on en entend beaucoup parler sur franceinfo en ce moment, ce sont des partenariats de la chaîne. Il y en a en moyenne une centaine chaque année. Deux partenariats qui concernent la voile et le cinéma.

Emmanuelle Daviet : Dans quels domaines faites-vous des partenariats ?

Estelle Cognacq : Alors, effectivement, la voile et le cinéma, ce sont des partenariats importants pour franceinfo et d’ailleurs, le sport, plus largement, c’est un des axes importants pour nous, à la fois sur l’antenne, c’est-à-dire que franceinfo est une chaîne qui donne une place importante au sport. On a des retransmissions en intégrale de matchs, on suit de manière importante la Ligue 1 et un certain nombre de sports où là, par exemple, la préparation des JO Paris 2024.

On est une antenne où le sport est présent et donc on accompagne aussi les événements sportifs, notamment la voile. On a effectivement la transat en ce moment. On accompagne aussi les défis de Théo Curin, qui est en train de traverser le lac Titicaca, un nageur handisport. On a aussi Romain Pillard qui va faire le tour du monde en bateau, à l’envers cette fois. Donc, on est partenaire de tous ces exploits. Et globalement, la voile, je pense que ça fédère, c’est très grand public.

On suit aussi le marathon de Paris. On va avoir le Ballon d’Or, donc le sport, c’est une thématique importante. À côté, on a des partenariats culturels, cinéma, expositions, bien sûr. Et puis, il y a tout ce qui concerne l’économie, les nouvelles technologies, les évolutions du monde du travail et de l’entreprise. On essaie d’accompagner aussi les innovations du monde de l’économie. C’est des sujets importants pour nous.

Quels sont les objectifs de ces différents partenariats ? Qu’est-ce que cela apporte à la chaîne ?

Ça dépend un peu des types de partenariats, mais par exemple, sur ce qu’est franceinfo, aujourd’hui, nous travaillons beaucoup autour de la lutte contre la désinformation. On a une cellule, le "Vrai du faux". On a notre agence interne. Eh bien, par exemple, on est partenaire de l’exposition "Fake News, Art, Fiction et mensonge", qui est une exposition qui a lieu en ce moment à Paris. C’est la Fondation Groupe EDF. Nous nous sommes associés à cette exposition parce que c’est dans notre ligne éditoriale. Ça fait partie des valeurs que l’on veut porter aujourd’hui.

On s’associe à des événements autour de la lutte contre la désinformation, autour de l’éducation aux médias aussi, autour du développement de l’esprit critique, puisqu’on va dire que ce sont des partenariats où on estime que c’est le rôle de franceinfo, sa mission aussi est d’aller sur ces terrains-là, donc ce sont souvent des compléments à notre ligne éditoriale, à la manière dont on envisage l’information, par exemple. On alterne aussi des partenariats nationaux et en région, par exemple, on a été partenaire cet été du Mondial de la Marseillaise, la pétanque. Donc, ça permet aussi à franceinfo d’aller en régions sur des événements, d’aller à la rencontre des Français et puis d’échanger avec eux.

Emmanuelle Daviet : Il y a beaucoup de partenariats dédiés à la culture. C’est environ 50% de vos partenariats qui concernent les livres, les expositions, le cinéma. Vous parliez des valeurs de la chaîne et de la ligne éditoriale. Précisément pour un film qui est quand même une création artistique, sur quels critères est choisi un film pour un partenariat ? Est-ce qu’il doit être en adéquation avec la ligne éditoriale de la chaîne ? Il doit être porteur, justement, des valeurs de franceinfo.

Estelle Cognacq : Alors, je dirais qu’effectivement, on va rester, nous, dans des associations, avec des films qui correspondent à ce qui est franceinfo, soit des films en lien avec l’actualité, soit des films autour des évolutions de la société. Je parlais tout à l’heure de l’économie, du monde du travail. On a notamment l’environnement, la cause environnementale. On s’associe.

Vous avez cité Haut et Fort. Et puis prochainement, on va être partenaire du film documentaire Animal de Cyril Dion, où là, c’est autour du monde du vivant, de l’écologie, de l’environnement. Donc, on ne va pas aller chercher des films qui sont trop éloignés de ce qui est franceinfo. Nous ne sommes pas une radio de programmes, donc nous sommes une radio d’actualité et d’info. Donc ce sont plutôt des films qui accompagnent ces moments-là. Et je dirais toujours être pour nous en prise avec l’actualité, en prise avec la société et ses évolutions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.