Le rendez-vous de la médiatrice, France info

Le rendez-vous du médiateur. La vérité sur les pics de pollution

Les pics de pollution, la circulation différenciée, la cause de ce voile qui enrobe nos villes, autant de sujets et de remarques d’un certain nombre d’auditeurs. Pour leur répondre, Anne-Laure Barral, la spécialiste Environnement de franceinfo au micro du médiateur des antennes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La circulation différenciée, via vignette, est maintenant mise en place dans plusieurs villes de France.
La circulation différenciée, via vignette, est maintenant mise en place dans plusieurs villes de France. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

La pollution en France serait due aux centrales à charbon allemandes ? Faux

Dominique, par exemple, se dit très fâchée : "Quand on regarde les cartes de pollution de l’air en Europe, on s’aperçoit que l’essentiel de la pollution qui nous submerge vient des centrales à charbon allemandes. De cela, jamais franceinfo ne fait état, sauf pour le nier ; c’est inadmissible".
Le sujet a été traité le 4 janvier dernier sur l'antenne de franceinfo. La chaîne parle de l'actualité du jour ; mais effectivement, il y a eu un pic de pollution en l'absence de vent. Le transfert de pollution cela arrive. Et dans les deux sens.

Pourquoi se focaliser sur Paris, Lyon, Grenoble et oublier par exemple Strasbourg ?

Comme l’a écrit Claire : "Pourquoi ne parlez-vous jamais de l’énorme pollution dont souffre Strasbourg ? Cette ville jouit d’une image positive tout à fait usurpée. L’air y est en ce moment aussi irrespirable, voire plus qu’à Paris, et aucune mesure n’est prise. Dimanche dernier, le taux de particules fines était de 137 chez nous contre 118 à Paris"
Concernant Paris, 12 millions de personnes sont concernées ; quant à Strasbourg, elle fait partie des 35 villes qui ont réalisé un plan d'urbanisation en faveur du vélo par exemple ; par ailleurs les élus négocient avec la préfecture.

Pourquoi pas de restriction de circulation dans toutes les villes ?

A Paris, la vignette Crit’Air a été lancée. Beaucoup de questions ou de remarques d’auditeurs. Agnès, par exemple, est très remontée : "Il est dit que l’effet de cette vignette qui lèse des centaines de milliers de personnes sera, au mieux, de 5% sur la pollution. C’est pathétique… La mesure réellement utile, on la connaît : interdire les véhicules trop puissants et trop gourmands, comme les 4x4 qui envahissent les rues de Paris. Mais il y a les lobbys pétroliers et automobiles. Et pour vous, c’est tabou !".
On constate une baisse de 14% de la pollution grâce à cette mesure donc une conséquence positive sur notre santé.

La circulation différenciée, via vignette, est maintenant mise en place dans plusieurs villes de France.
La circulation différenciée, via vignette, est maintenant mise en place dans plusieurs villes de France. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)