Le rendez-vous de la médiatrice, France info

Devoir du journaliste: droit de savoir et présomption d'innocence

Avec l'ouverture d'une information judiciaire mettant en cause l'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac et la mise en examen de l'ancien Président Nicolas Sarkozy, la question des droits et devoirs des journalistes s'est glissée au cœur de la chronique du médiateur.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Dans la foulée médiatique de ces
deux affaires, le contexte invite tout particulièrement  à s'interroger sur le rôle des journalistes. C'est d'ailleurs un témoignage détonant d'un confrère du Monde qui a incité les auditeurs à écrire au Médiateur. 

Il semble qu'il existe deux catégories parmi les journalistes impliqués : ceux qui déclenchent la procédure par leur
travail d'investigation et ceux qui flirtent avec la "présomption
de culpabilité " alors que "la présomption d'innocence" est censée être de rigueur.

Dans la
charte des droits : le journaliste ne doit pas confondre son métier avec
celui de juge ou de policier. Mais sa légitimité vient aussi du fait qu'il
tente d'honorer le "droit de savoir" des citoyens en démocratie. Le
débat est donc de trouver le juste équilibre entre les deux.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Comment les médias peuvent-ils améliorer la société ?" avec Make.org, Reporters d’Espoirs et plusieurs autres médias. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

(©)