Refus d'obtempérer, "absolue nécessité" : quand les policiers ont-ils le droit de tirer ?

écouter

Aujourd'hui, le Quart d'Heure revient sur le contrôle routier qui a viré au drame samedi à Paris, et qui a coûté la vie à une jeune femme. Deux versions s'opposent, et une question se pose : à quel moment et dans quelles conditions les policiers ont-ils le droit de faire usage de leur arme ? Dans cet épisode, on vous emmène aussi à Bruxelles, nouvelle ville phare de la scène rap francophone et source d'inspiration de toute une génération.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Opération de contrôle routier à Bourg-en-Bresse (Rhône-Alpes), le 18 mai 2022.  (MAXPPP)

La scène n'est duré qu'une poignée de secondes et la voilà en première place dnas les journaux : une voiture, des jeunes qui rentrent de soirée, trois policiers à vélo, un contrôle routier qui tourne mal, la passagère de la voiture tuée par le tir des forces de l'ordre et une question devient désormais centrale : que s'est-il passé vraiment ce samedi matin dans le 18ème arrondissement parisien ?

Deux versions s'opposent : celles des policiers qui parlent d'un refus d'obtempérer malgré les sommations réglementaires, et celle d'Inès, une passagère de la voiture qui témoigne aujourd'hui sur franceinfo. Et une série de questions se pose : quelles sont les règles ? Que dit la loi ? Les policiers sont-ils suffisamment formés pour faire face à ce genre de situation ? Stéphane Pair, journaliste au service police / justice de franceinfo vient rappeler le contexte et les précédents.

"Nouvelle Ecole", la version rap de "The Voice"

Des talents qui rêvent de faire carrière dans la musique, un jury et des fauteuils : vous vous y croyez dans The Voice ? Vous êtes devant "Nouvelle Ecole", la nouvelle émission musicale qui débarque demain sur Netflix. Il s'agit d'un concours 100% rap, un style musical qu'on ne croise pas beaucoup dans les télé-crochets classiques. Les trois jurés, Shay, Niska et SCH, représentent chacun une ville : Bruxelles, Paris et Marseille qui sont les capitales du rap francophone. Alors pourquoi une telle rivalité ? Comment ces villes influencent-elles le style des rappeurs et des rappeuses ? Margaux Queffélec, reporter au Quart d'Heure nous emmène aujourd'hui dans la capitale belge.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.