Cet article date de plus de quatre ans.

Le pitch start-up. Cybedroid : "Il n’existe pas encore d’assurance pour l’utilisation d’un robot à domicile"

écouter (5min)

La startup Cybedroid, basée à Limoges, a présenté au salon Vivatech, son nouveau robot humanoïde de compagnie, baptisé Alice.   

Article rédigé par
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Fabien Raimbault, DG de la société Cybedroid, aux côtés du robot humanoïde de coùmpagnie, Alice (RADIO FRANCE / JEROME COLOMBAIN)

On parle de robot aujourd’hui dans le Pitch Startup avec des robots de compagnie qui étaient présentés récemment au salon Vivatech à Paris. Fabien Raimbault, DG de la société Cybedroid, est l’invité de Jérôme Colombain et a inventé un robot humanoïde de compagnie, baptisé Alice. 

Qu’est-ce qu’un robot de compagnie ?

Fabien Raimbault : Aujourd’hui, on colle le nom de robot à tout et n’importe quoi. Je préfère parle de robot collaboratif, un "cobot", pour effectuer des tâches à faible valeur ajoutée, et pour nous soulager dans la pénibilité.

Que peut faire votre robot ?

Fabien Raimbault : Il peut accueillir du public en agence bancaire pour soulager les employées des tâches simples liées à l’orientation des clients. Nous allons également le déployer dans les magasins d’une grande marque de lunettes. Nous avons également travaillé dans des Ehpad. (Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes)

Peut-on acheter votre robot pour un usage personnel ?

Fabien Raimbault : Oui, mais il n’existe pas vraiment de cadre juridique ni d’assurance pour couvrir les risques éventuels liés à l’utilisation. Un robot est considéré comme un appareil de modélisme. Notre robot coûte entre 20 et 40 000 euros.    

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.