Le monde est à nous, France info

Russie : le sacre discret du tsar Poutine

On pose ce matin le doigt à Moscou. Pendant que le monde fait face à la crise du coronavirus, Vladimir Poutine, lui, propose purement et simplement de rester au pouvoir.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le président russe Vladimir Poutine à Moscou le 9 septembre 2018
Le président russe Vladimir Poutine à Moscou le 9 septembre 2018 (ALEXEY NIKOLSKY / SPUTNIK)

On peut reconnaître à Vladimir Poutine un savoir-faire remarquable. Sur le fond et sur la forme. Sur le fond, il vient tout simplement d’annoncer qu’il comptait bien rester au pouvoir, et sur la forme, son annonce est apparue comme une réponse à une demande générale. À la Douma, les députés étaient réunis pour étudier une réforme constitutionnelle, pour donner justement plus de pouvoir au Parlement. La députée Valentina Terechkova, 83 ans ancienne cosmonaute, prend la parole. Elle explique que si la situation l’exige, il faut sans doute permettre à Vladimir Poutine d’envisager de rester. Le président suspend la séance, et comme quelques minutes plus tard, comme par magie, Poutine arrive à la tribune pour une adresse solennelle… Il fait comme s’il répondait à une demande générale.  

Poutine se pose en sauveur de la nation, une fois de plus    

Il fait mine de se sacrifier, et raconte que dans un monde de menaces économiques et sécuritaires, oui, finalement, la stabilité a des vertus et qu’il faut "repartir à zéro". C’est-à-dire faire comme s’il n’avait jamais été président, puis Premier ministre, puis président, et ce depuis 21 ans… Le texte est soumis au vote, et immédiatement adopté à une large majorité. Pour la forme, Poutine propose une consultation populaire le 22 avril et une ratification par la Cour Constitutionnelle. Deux étapes qui ne font aucun doute pour lui  

Propositions conservatrices

La foi en Dieu inscrite dans la Constitution, mais aussi l’interdiction du mariage homosexuel, ou encore la protection de la vérité historique de l’Etat, c’est-à-dire l’obligation de raconter la bonne version de l’aventure de Poutine dans l’histoire russe, la sienne. Bref, la révision de la Constitution, qui devait aboutir à un rôle plus fort du Parlement, s’est transformé en pouvoir accru et sans limite du président Poutine et d’un virage conservateur. Un discret sacre de Poutine, tsar de Russie.

Le président russe Vladimir Poutine à Moscou le 9 septembre 2018
Le président russe Vladimir Poutine à Moscou le 9 septembre 2018 (ALEXEY NIKOLSKY / SPUTNIK)