L'Allemagne veut accélérer la naturalisation pour faire face à une pénurie de main-d'œuvre historique

écouter (2min)

Le personnel manque dans presque toutes les branches d'activité en Allemagne. Près de deux millions de postes sont vacants dans le pays, tous secteurs confondus. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une agence fédérale pour l'emploi, à Oldenburg en Basse-Saxe, en Allemagne, le 2 novembre 2022.  (HAUKE-CHRISTIAN DITTRICH / DPA)

Sur les devantures des restaurants, des cafés, sur les vitrines des coiffeurs ou des épiceries, la même affichette "recherche employé". Faute de main-d'œuvre, certains patrons réduisent leur activité ou leurs horaires d'ouverture. Hôtels, cliniques privées, entreprises de construction ou industrielles, le personnel manque dans presque toutes les branches en Allemagne.

Le pays est confronté à une pénurie de main-d'œuvre en raison de sa démographie vieillissante et déclinante. La situation est si critique qu'elle pousse le gouvernement à réagir car cette pénurie pénalise de nombreux secteurs. Le taux de fécondité est tombé à 1,53 enfant par femme, loin du seuil de renouvellement des générations. Selon l'IAB, l'institut de recherche sur le travail et l'emploi, 1,8 million de postes sont vacants en Allemagne. C'est quasiment le record.

@lufthansa Want to be part of this team? Stay tuned! #WePlusTwentyThousand #lufthansa #lufthansagroup #crew ♬ Karete - Official Sound Studio

Certaines régions proposent des aides au logement et au déménagement ou des bourses, notamment pour attirer les professeurs. Il en manquait 40 000 à la rentrée. La Bavière a même rappelé des retraités. La compagnie aérienne Lufthansa recherche 20 000 personnes et a lancé une campagne de recrutement tous azimuts : sur internet, les réseaux sociaux, les journaux, la télévision. Toujours dans le domaine des transports, la compagnie berlinoise BVG recherche des chauffeurs de bus. Une centaine de postes sont à pourvoir pour maintenir la régularité du trafic et la compagnie a élargi sa campagne de recrutement à l'étranger. 

Une réforme pour attirer les travailleurs étrangers

Afin de réduire les obstacles bureaucratiques et séduire cette main-d'œuvre indispensable à son économie, la naturalisation sera possible après avoir habité cinq ans en Allemagne, contre huit ans aujourd'hui. Ce délai pourra même être ramené à trois ans si un étranger est particulièrement bien intégré et que ses performances à l'école ou au travail sont remarquées. Il sera aussi possible d'obtenir la nationalité allemande sans devoir renoncer à sa nationalité d'origine, comme c'est le cas aujourd’hui.

Ce projet de loi doit être présenté dans les prochaines semaines. Un Allemand sur trois considère que l'immigration est un moyen d'aider à résoudre les problèmes démographiques et économiques du pays. Mais l'opposition de droite est très critique face à ce dispositif "qui brade la nationalité allemande".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.