Le monde est à nous, France info

États-Unis : l'ancien président Donald Trump revient… avec son propre site internet

Le 45e président des États-Unis est de retour. Pas encore en politique… Mais sur internet. Il lance un site rien qu’à lui pour faire le bilan et garder le contact.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'ancien président américain Donald Trump, en novembre 2020.
L'ancien président américain Donald Trump, en novembre 2020. (MANDEL NGAN / AFP)

Moins de trois mois après la fin de son mandat, Donald Trump lance cette semaine son site internet : 45office.com. "Bureau 45", comme 45e président des États-Unis (vous noterez la sobriété de l’intitulé). Nouvel outil de communication, pour ne pas dire de propagande d’un ex-président ultra-connecté mais banni de Twitter et Facebook après l'attaque de ses partisans contre le Capitole le 6 janvier dernier.

Ce site représente la toute première étape de la reconstruction numérique de Donald Trump, avant la création de son propre réseau social (d’ici "deux ou trois mois" promettent ses équipes). Avec, en ligne de mire, une nouvelle campagne en vue de l'élection présidentielle de 2024. 

Sur ce site, il y a beaucoup de photos de Donald et Melania, prises lors d’événements publics ces quatre dernières années. De l'emphase, de l'autosatisfaction et des contre-vérités. La page d’accueil donne le ton : le site est destiné "à préserver le magnifique héritage de l'administration Trump". Au cas où vous l’ignoriez, l’ancien chef de l’État a "lancé le mouvement politique le plus extraordinaire de l'histoire, et battu l'establishment de Washington". Il a aussi "sauvé d’innombrables vies" grâce à ses mesures "énergiques" contre le Covid-19 - le virus a fait plus de 550 000 morts aux États-Unis à ce jour - après un long déni de la pandémie. Mardi soir encore, Donald Trump et toute sa troupe débarquaient sans masque à son hôtel de Mar a Lago.

Vous lirez aussi que l’ancien patron de la Maison Blanche a inauguré "une période de croissance sans précédent" dans son pays. Et tout un tas d’exemples. Difficile de mieux valoriser le bilan de ses quatre ans de présidence. Evidemment vous ne trouverez sur ce site aucune mention des scandales, enquêtes pour corruption ou procédures de destitution qui ont marqué son mandat.

On voit bien en tout cas les appels du pied à ses partisans. Donald Trump veut évidemment revenir dans la course pour la présidentielle de 2024. Pour l’instant il en est encore très loin, mais ça le démange. De la même manière, son envie de faire le show est si forte qu’il n’a pas pu s’empêcher, le week-end dernier, de s’imposer à un mariage qui se tenait dans son hôtel de Mar a Lago.

En deux minutes de discours, Donald Trump parle à peine des mariés - qu’il ne connaît pas, de toute façon - il ressasse surtout le fait qu’on lui a volé l’élection et pose cette question : "Est-ce que je vous manque" ? Evidemment personne n’a dit non. Mais cette petite prestation a bien été moquée sur les réseaux sociaux. Les internautes se demandent si on peut maintenant louer Donald Trump pour son mariage, comme un traiteur ou un DJ. Et bien oui, on peut !

Sur le site de l’ancien président, on peut déjà commander des vœux personnalisés en vidéo (que ce soit pour un mariage, un départ à la retraite, une naissance ou des condoléances). Mais il y a aussi un formulaire pour solliciter sa venue et celle de Melania en chair et en os, à n’importe quel événement. Sa présence n’est pas garantie mais il faut préciser dans sa demande si des médias seront là. Si vous cochez "oui", vous avez une vraie chance d’avoir chez vous un agent d’ambiance nommé Trump.

L\'ancien président américain Donald Trump, en novembre 2020.
L'ancien président américain Donald Trump, en novembre 2020. (MANDEL NGAN / AFP)