Le monde d'Elodie, France info

Richard Galliano : "Si je le pouvais, je prendrais un ticket pour refaire un tour de manège"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo et se confie. Aujourd'hui, l'accordéoniste Richard Galliano.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Richard Galliano sur scène à Varsovie le 11 août 2018
Richard Galliano sur scène à Varsovie le 11 août 2018 (PAWEL SUPERNAK / PAP)

Le 12 avril dernier, Richard Galliano publiait un album appelé The Tokyo Concert, un enregistrement simple d'un de ses concerts réalisé au Japon, un pays qu'il adore. "Là-bas, c'est tellement l'envers d'ici, c'est tout dans le respect, dans l'attitude des gens."

L'accordéon, il le découvre à quatre ans avec son père. "Je le voyais jouer, et j'essayais de fabriquer des petits accordéons en papier, c'était des signes très forts. Puis il m'a appris les morceaux que j'entendais à la radio. Puis après bien sûr j'ai appris plus sérieusement, avec du solfège. Je voulais surtout faire de l'accompagnement. J'ai commencé par remplacer l'accordéoniste de Reggiani, puis il y a eu la rencontre avec Nougaro."

On a été très proches à travers les chansons. On avait une grande différence d'âge, mais il y avait une maturité.

Richard Galliano

à franceinfo

En 1980, il rencontre Astor Piazzola, c'est ce qui va tout déclencher. "J'avais passé des années à faire de l'accompagnement, du studio, j'avais perdu un peu mon idée première. Je ne savais pas par quel bout prendre les choses. Il est venu me voir, il a senti l'influence qu'il avait dans ma musique, on est devenus très proches. Chaque fois qu'on se rencontrait, il me donnait des conseils. Par exemple, il me disait 'Joue tout ce qu'il te passe par la tête', et je l'ai mis en application lors de ce concert au Japon, je suis rentré sur scène sans programme. Il m'a permis de prendre confiance, mais c'est aussi avec l'âge. Le jour où on réalise la mort, qu'on n'est rien du tout, ça vous donne une force. Quand je rentre sur scène, je me dis que c'est pas si grave."

C'est un moment magnifique, avec la musique on arrête le temps. Un concert qui se passe bien, on ne sait pas si on a joué une heure et demie ou trois minutes. Il reste un sentiment d'allégresse.

Richard Galliano

à franceinfo

Aujourd'hui, Richard Galliano est heureux et fier de son parcours. "Si je le pouvais, je prendrais un ticket pour refaire un tour de manège. Je changerais peut-être quelque chose : prendre plus les choses en main."

The Tokyo Concert, dernier album de Richard Galliano, est sorti le 12 avril dernier.

Richard Galliano sur scène à Varsovie le 11 août 2018
Richard Galliano sur scène à Varsovie le 11 août 2018 (PAWEL SUPERNAK / PAP)