Le monde d'Élodie, France info

Le chanteur Ben Mazué aime bien écrire sur les "grands virages de la vie"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd'hui, l’invité est l’auteur-compositeur-interprète Ben Mazué pour son quatrième album : "Paradis" qui sort aujourd’hui. L’occasion de revenir sur le parcours de cet amoureux des mots et d'un peu mieux le connaître.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Ben Mazué en septembre 2017. 
Ben Mazué en septembre 2017.  (ARNAUD DUMONTIER / MAXPPP)

Ben Mazué aurait dû être médecin mais à 25 ans il se tourne définitivement vers la musique : "J’ai vraiment la sensation d’être allé au bout d’une aventure qui était celle de mes études." Travaillant tout en étudiant, il explique avoir retiré de cette expérience une confiance en lui mais pas seulement : "Ça m’a aussi aidé à comprendre les gens parce que l’hôpital c’est vraiment le fond de l’entonnoir social. On rencontre des gens de tous les mondes et on apprend sur soi, et aussi sur les autres." C’est cette humilité que l’on retrouve dans ses textes, une empathie que l’on devine mêlée de bienveillance.

SME (au nom de Columbia)

Les émotions en partage

Dans son nouvel album Paradis, c’est la justesse des mots et des idées qu’il nous livre : "J’essaie d’être le plus honnête possible vis-à-vis à la fois de ce que je ressens mais pas seulement. Ce n’est pas toujours ce que j’ai vécu, explique Ben Mazué. Il y a dans ce que j’écris ce que j’ai vécu mais aussi ce que je vois et un peu de ce que je fantasme et que j’invente. Et dans les trois, j’essaie d’être le plus honnête et précis parce que j’ai l’impression que plus on est honnête et précis, plus on a des émotions qui sont partageables."

Moi, c’est ça que j’aime en tant qu’auditeur, j’aime bien me dire quand j’écoute une chanson : ‘Mais c’est de moi qu’il parle en fait !’

Ben Mazué

à franceinfo

Comme pour ses précédents albums, Ben Mazué est allé jusqu’au bout de lui-même : "J’ai besoin d’être épuisé à la fin". Et à l’écoute, on le sent à fleur de peau. Le chanteur se raconte en toute intimité : ses enfants, leurs arrivées mais aussi la rupture sans voyeurisme, tout en pudeur. "Moi, j’ai vécu le deuil à travers la mort de ma mère, j’ai vécu la séparation, des moments qui sont des grands virages. Des ruptures à l’intérieur de soi et à chaque fois j’aime bien tourner cette rupture vers le fait d’ouvrir une nouvelle page blanche, plutôt que de s’apitoyer sur ce qui a pu se passer avant. Ça n’empêche pas d’être lucide sur le fait que c’était triste et difficile mais je trouve que… enfin moi j’aime bien écrire sur ces grands virages de la vie."

SME (au nom de Columbia)

Je pense qu’une rupture, c’est effectivement de fermer un chapitre et ça c’est toujours difficile de mettre le mot ‘fin’ quelque part. En revanche, c’est aussi, et ça c’est génial, le fait d’ouvrir une nouvelle page et de se ressentir à nouveau vivant

Ben Mazué

à franceinfo

Dans le titre Tu m’auras tellement plu, ce grand optimiste nous offre comme une petite lumière au bout du tunnel récitant son épilogue. "A la fin, je dis : ’Rien n’a changé, pourtant tout est bien mieux, rien n’a changé, voilà le temps des jours heureux." Comme il l’explique, une histoire amoureuse qui se termine n’est pas une histoire ratée pour autant, on se régénère et "tout d’un coup, on se dit : 'Mais ça y est, je suis prêt à vivre quelque chose de nouveau, je suis candidat à de nouvelles choses'", sourit Ben Mazué.

L'artiste donne rendez-vous d’ici un an à son public. Ben Mazué sera donc aux Folies Bergères à Paris les 22-23 et 24 novembre 2021, les 24-25 novembre à Lille, puis à Marseille, Nantes, Bordeaux, Montpellier, Tours, Toulouse etc…

Ben Mazué en septembre 2017. 
Ben Mazué en septembre 2017.  (ARNAUD DUMONTIER / MAXPPP)