"C’est ma vérité" : Charlotte Rampling se met à nu dans son album "De l'amour mais quelle drôle d'idée"

écouter (273min)
Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Vendredi 18 novembre, l'actrice britannique Charlotte Rampling, qui est également chanteuse.
Article rédigé par
Elodie Suigo - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Charlotte Rampling à Berlin (Allemagne) le 14 février 2019 (SNAPSHOT/K.M. KRAUSE/GEISLER-FOT / GEISLER-FOTOPRESS)

Charlotte Rampling est une actrice britannique, mais Française par adoption. Sa rencontre avec le réalisateur de cinéma italien Luchino Visconti sera décisive et suivront de nombreuses collaborations avec les plus grands réalisateurs, réalisatrices, acteurs et actrices.

Ce vendredi 18 novembre 2022, elle se présente avec la casquette de chanteuse et un nouvel album. Elle avait déjà, auparavant, sorti des albums plus jazzy et celui-ci, qui s'intitule De l'amour mais quelle drôle d'idée nous permet de découvrir différemment sa voix.

franceinfo : Est-ce que vous même vous avez découvert différemment votre voix à travers cette aventure ?

Charlotte Rampling : On ne peut pas dire que je chante, mais je suis dans un ambiance très chantante. Et l'ambiance chantante de Léonard Lasry, quand il m'a demandé de faire une chanson sur son album qui était Via condotti... Il y avait un chorus en voix parlée. Il m'a demandé de le faire et je l'ai fait. Et il y a quelque chose qui s'est passé avec la musique, sa musique, ses arrangements et avec la voix parlée. Et lui, il a fantasmé de faire plus. Il a commencé à écrire. Il m'appelle un jour en me disant : "On a d'autres chansons", je dis : quoi d'autres chansons ? "Est-ce que tu as envie de faire autre chose ?" Donc un jour, je rentre dans le studio et il a, avec Elisa Point qui a fait les lyrics, créé tout un univers autour de moi.

Quand on parle de vous, quand on pense à vous, on pense d'abord à votre voix. Vous avez une vraie signature vocale. Je voudrais savoir quelle place elle occupe cette voix dans votre vie.

Oui, on me dit que j'ai une vraie signature. Mais pourquoi je l'ai ? Je pense que c'est parce qu'en fait, si vous avez une voix qui résonne d'une certaine façon, vous allez faire beaucoup plus plaisir à votre interlocuteur que si vous avez juste peut-être quelque chose d'assez monotone. Et je dis qu'il doit y avoir un moyen de faire chanter sa voix. Et je réalise en vous parlant, je réalise seulement ça. J'ai réussi à faire chanter ma voix dans ma vie de tous les jours pour justement avoir une meilleure entente.

Il y a des chansons qui portent au cœur, je vais en citer une : C'est écrit là dans nos yeux. Cette chanson est déstabilisante. Vous êtes totalement à nu. C'est dur de lâcher prise ?

Non, parce que c'est ce que je fais tout le temps quand je travaille.

"J'ai voulu être dans le cinéma. Je ne voulais pas jouer dans le cinéma. Je voulais être ce que mon personnage est. Il fallait qu'on soit ensemble dans l'aventure. Pour un disque comme ça ou pour un film, l'interprétation est totalement liée à l'être qui est en moi."

Charlotte Rampling

à franceinfo

Je voudrais juste qu'on parle de votre enfance. Parce que cet album est aussi un regard sur la vie qui passe.. Vous gardez quoi de vos parents ? Votre père était colonel, votre maman était peintre.

Maintenant, de la tendresse. Et ça, j'aime beaucoup, parce que c'était pas du tout comme ça tout le temps. Et ça ne peut pas l'être pour les parents. Il faut faire un énorme voyage pour rencontrer ses parents. Mes parents représentaient toutes sortes de visages de la vie que parfois je ne pouvais pas supporter, parfois me déchirait, que parfois peut-être j'aimais. C'était un grand tour du monde et, tous les deux sont morts depuis un moment, maintenant il y a une immense tendresse.

Vous avez perdu votre sœur très tôt. Ça a été un drame dans votre vie. Vous pensez à elle quand vous travaillez encore aujourd'hui, quand vous vous projetez dans des projets comme ceux-ci ?

Oui, parce que je suis en vie grâce à elle. Parce que si j'avais eu des terribles moments dans ma vie, de doutes, d'angoisses et de noir, je n'allais pas faire ce qu'elle avait fait. Jamais, jamais, je n'aurais fait ça à mes parents qui étaient toujours vivants et même maintenant qu'ils sont morts. Jamais je ne ferai ça. Donc d'une certaine façon, je lui dois la vie.

Je voudrais qu'on parle de ce métier d'actrice. Qu'est-ce qui fait que vous ayez envie de faire ce métier-là ?

Quelqu'un est venu me prendre par la main, ce n'est pas moi qui ai décidé.

Ce sont vraiment des rencontres qui ont construit votre vie.

C'est absolument ça. Cela a toujours été des rencontres. Quelqu'un qui me dit : "Mais tu ne veux pas faire ça ?" Et je dis : ah oui, c'est pas une mauvaise idée.

"Dans ma carrière, je réalise que ce n'était pas à moi d'initier la danse. C'était à quelqu'un de venir me demander de danser."

Charlotte Rampling

à franceinfo

Il y a une profondeur aussi dans un mot qui est très fort et qui vous caractérise beaucoup, c'est le mot liberté. On vous sent indomptable, vous êtes une artiste libre. Est-ce que ce n'est pas votre quête depuis le début ?

Je dirais : oui. Vous avez dit : "Indomptable". Ça a rendu mon père absolument crazy, parce qu'on ne pouvait pas me dompter comme petite fille. C'était terrible. Ca a toujours été ça. Je ne sais pas ce que c'est, mais c'est un feu en moi, ce fire in me.

Que représente cet album pour vous ?

Il représente un immense cadeau que quelqu'un m'a donné parce que j'aime beaucoup, beaucoup ce que j'entends, parce que c'est ma vérité.

Pour terminer, est-ce que la petite fille que vous étiez est fière de la femme que vous êtes devenue ?

J'accepte cette petite fille parce que parfois on la balance et on a beaucoup de mal. Et d'un coup, quand on va justement lui tendre la main... Moi j'ai enfin tendu la main à cette petite fille et on est vachement bien ensemble.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.