Le monde d'Elodie, France info

"Sa majesté les chats" de Bernard Werber : "Je suis heureux car je me réalise dans ma passion"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd'hui, l'écrivain Bernard Werber pour son livre "Sa majesté les chats" chez Albin Michel.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'écrivain Bernard Werber à Paris le 5 février 2020
L'écrivain Bernard Werber à Paris le 5 février 2020 (JOEL SAGET / AFP)

Bernard Werber revient avec le livre Sa majesté les chats chez Albin Michel, son éditeur historique. Après Les Fourmis, on plonge dans la tête d’une chatte de trois ans, gourmande, perfectionniste, un peu hautaine et cruelle, son objectif est de s’affirmer et faire communiquer entre elles toutes les espèces.

Tous les êtres ont envie de dire : moi aussi j’existe.

Bernard Werber

à franceinfo

Le développement d’une vision personnelle et sa capacité à créer des mondes artificiels, il les doit à ses parents. Son père l’a incité à "sortir des sentiers battus" et sa mère lui a appris le goût de la musique et du dessin. Finalement, il a fait un peu ce qu’eux n’ont jamais osé développer : leur côté artiste.

À 8 ans, il se fait remarquer par l’originalité d'une rédaction sur les aventures d’une puce, qui débute par "Je suis une puce née d’une mère pucelle et d’un père puceau".  Un de ses professeurs l’encourage : "ce que vous faites m’intéresse car c’est différent des autres" tout en lui faisant remarquer que la première phrase ne fonctionne pas et que plus tard il comprendrait pourquoi. 

Après le bac, il se lance dans le manuscrit Les fourmis avec une discipline de fer. Il décide d’écrire quatre heures et demie tous les matins, et c’est ce qu’il fait encore aujourd’hui.

Dès le moment où j’ai établi ça et que j’ai compris que c’était un marathon et pas un sprint, établir un rendez-vous quotidien avec mes mondes artificiels, à ce moment-là je crois que je suis devenu un écrivain.

Bernard Werber

à franceinfo

Bernard Werber a commencé par le dessin et se sert de cette expérience pour l'écriture de ses romans : "Pour moi je dessine ce que j’ai dans ma tête. Je projette des images et c’est peut-être pour cela que cela touche un large public notamment de jeunes. Je ne suis pas dans la musique des mots je suis dans la projection d’images, de scène la plus cinématographique, la plus spectaculaire possible".

Apporter de la réflexion à ses lecteurs est très important pour lui. En tant qu’ancien journaliste scientifique, Bernard Werber poursuit un peu cette vulgarisation scientifique en diffusant des idées complexes de manière très simple et c’est ce qu'il prolonge dans son travail de romancier.

Je fais comprendre l’intérêt et la complexité de la nature mais à travers une intrigue romanesque

Bernard Werber

à franceinfo

Transmettre du savoir, des connaissances techniques et biologiques aux lecteurs, notamment à travers les chats dans son nouveau livre, et tout ce qui vit sur terre, c’est aussi une façon de faire passer le message écologique sur comment fonctionne la nature et de garder intact son émerveillement.

L\'écrivain Bernard Werber à Paris le 5 février 2020
L'écrivain Bernard Werber à Paris le 5 février 2020 (JOEL SAGET / AFP)