Cet article date de plus d'un an.

Anne Goscinny raconte l’histoire du "Petit Nicolas" au cinéma : "On est orphelins tous les deux"

Tous les jours, une personnalité s'invite dans le monde d'Élodie Suigo. Aujourd’hui, la romancière et fille de René Goscinny, Anne Goscinny. Ce mercredi 12 octobre sort le film d’animation "Le Petit Nicolas. Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ?" et un bel ouvrage "La grande histoire du Petit Nicolas, les archives inédites de Goscinny et Sempé" chez Imav Editions. 

Article rédigé par France Info - Elodie Suigo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 272 min
Anne Goscinny à Paris, le 26 mars 2018. (JOEL SAGET / AFP)

Anne Goscinny est romancière et la fille du dessinateur René Goscinny. Elle gère l'œuvre de son père qui comprend notamment Astérix, Lucky Luke, Iznogoud et Le Petit Nicolas.

Ce mercredi 12 octobre 2022, sort au cinéma le film d'animation de Benjamin Massoubre et Amandine Fredon, produit par Lilian Eche, Le Petit Nicolas. Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ? qui a déjà reçu le Cristal du long métrage au festival d’Annecy 2022. Le roman du film est également disponible pour accompagner cette sortie et autre nouveauté, l’ouvrage, La grande histoire du Petit Nicolas, les archives inédites de Goscinny et Sempé chez Imav Editions.

franceinfo : Le Petit Nicolas est donc l'enfant de votre père et de Jean-Jacques Sempé, disparu il y a peu. Il est donc orphelin aujourd'hui, un peu comme vous d'ailleurs. Sempé a beaucoup collaboré pour le film d'animation et pour le roman qui l'accompagne. C'est difficile de parler du Petit Nicolas, encore plus aujourd'hui ?

Anne Goscinny : Non, c'est jamais difficile de parler du Petit Nicolas parce que c'est vrai que maintenant on est orphelins tous les deux, mais orphelins de quel parent ? C'est-à-dire que les pères du Petit Nicolas sont immortels. Un père que je partage avec lui. Ce qui est très difficile dans cette histoire, sans doute tant pour ce petit garçon que pour moi, c'est qu'effectivement, ils ne sont plus là désormais pour lui inventer des histoires. Mais oserais-je dire que je suis une forme de grande sœur et que moi, je suis là pour veiller sur lui ?

De tous les personnages que mon père a créés, et ils sont nombreux, le Petit Nicolas est sans doute celui pour lequel j'ai le plus de tendresse.

Anne Goscinny

à franceinfo

C'est vrai qu'à travers ces ouvrages, à travers ce film d'animation, on découvre la vie de René Goscinny d'un côté et celle de Jean-Jacques Sempé de l'autre. Sempé a eu une enfance extrêmement difficile, sa mère le frappait et il dit qu'il a pu avoir une enfance heureuse grâce au Petit Nicolas et donc grâce à votre père.

Oui, c'est un film qui montre une enfance mise à mal et une adolescence qui s'est arrêtée trop tôt. Il y a eu la mort de mon grand-père, et puis celle de toute sa famille, morte déportée, victime de la Rafle des notables en décembre 1941. Ce film montre comment ces deux parcours-là ont donné naissance à une enfance rêvée, à une enfance éternelle et presque à un concept d'enfance, finalement.

L'affiche du "Petit Nicolas - Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?" d'Amandine Fredon et Benjamin Massoubre (2022). (BAC FILMS)

Dans ces ouvrages, dans ce film d'animation, on découvre les premiers coups de crayon. Ce qui ressort, c'est vraiment la fusion qui existait entre René Goscinny, votre père, et Sempé.

Oui, je crois que quand deux personnes s'aiment d'amour tendre, ils font un enfant. Et quand deux amis qui sont créateurs s'aiment d'amitié folle, ils créent un personnage. Et c'est ce que mon père a fait avec quelques-uns de ses meilleurs amis. Je pense évidemment à Albert Uderzo d'abord, et puis Jean Tabary, Morris, Gotlib.

Mon père et Jean-Jacques Sempé ont créé ce petit garçon, Nicolas, qui vient réparer les enfances, les leurs, mais aussi, je pense, les enfances d'enfants qui n'ont pas la chance d'en avoir une.

Anne Goscinny

à franceinfo

Vous étiez très proche de votre père...

C'est vrai qu'on était très proches, qu'il était fasciné d'avoir rencontré ma mère, qui était beaucoup plus jeune que lui, très jolie. Il était fasciné par cet enfant qui est venue alors que toute sa famille avait été pulvérisée. J'ai été fille unique de deux personnes qui m'ont adorée. Mais j'ai été aussi petite-fille unique de deux grands-mères et tout le monde vivait dans le même immeuble et c'était sympathique comme tout.

Que vous a-t-il transmis ?

Il m'a transmis quelque chose qui va vous paraître un peu bizarre, une espèce de philosophie ou de mantras. Quand on se couche le soir, il ne faut jamais se coucher fâché avec les gens qu'on aime parce qu'on ne sait pas ce qui peut se passer le lendemain matin. Mon père est parti un matin de novembre 1977. Il m'a dit : "À tout à l'heure mon petit chat". C'était il y a 45 ans. J'attends toujours.

Il vous a transmis aussi, et c'est le cas auprès de tout le public, qu'il faut croire en ses rêves. Surtout que le Petit Nicolas est devenu éternel parce que Sempé disait que c'était un monde idéal. Il n'y a jamais de drame dans la vie de Nicolas...

Ils ont écrit 222 histoires et il n'y a jamais de drame. Si on était comme une sorte de drone et qu'on regardait l'œuvre tout entière de mon père et celle de Sempé, il n'y a jamais de mort dans toute l'œuvre de mon père. Mon père est le seul mort. C'est-à-dire que les bandits, dans Lucky Luke, par exemple, ont des plumes et du goudron et puis voilà, ils partent au pénitencier dont ils s'évadent ou pas d'ailleurs. Mais il n'y a aucun mort. Les Romains prennent des baffes d'Obélix. Il n'y a pas de mort.

Le Petit Nicolas, c'est comme un petit frère aussi pour vous ?

C'est plus qu'un petit frère, c'est comme un enfant puisque moi, quand j'étais petite, je m'identifiais à lui et à Marie-Edwige ou à Louisette, sans doute. Mais en vieillissant, je m'identifie davantage à la maman. Et puis, un jour prochain, pas si lointain sans doute, à la grand-mère complètement gâteuse de son petit-fils. Mes enfants sont encore jeunes, 19 et 21 ans, mais j'espère qu'un jour j'aurai ce rôle merveilleux de grand-mère qui sort de son sac des tas de bonbons que les parents interdisent.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.