Cet article date de plus de cinq ans.

Le livre du jour. "Le camélia de ma mère", par Alain Baraton

écouter (2min)

Jardinier en chef au château de Versailles, Alain Baraton publie "Le camélia de ma mère" aux éditions Grasset. Une compilation amoureuse de mille anecdotes sur cette fleur fascinante.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Alain Baraton, jardinier en chef au château de Versailles. (BERTRAND GUAY / AFP)

"Le camélia est l’un des plus beaux cadeaux qu’on puisse faire à sa mère", souligne Alain Baraton, le jardinier en chef au château de Versailles, dans son nouveau livre. Le camélia de ma mère, publié chez Grasset, est l’occasion pour lui de raconter mille anecdotes sur cette fleur unique.

Ma maman, 91 ans, a planté un camélia dans la propriété familiale sur le bassin d’Arcachon il y a une cinquantaine d’années et j’ai été surpris de le voir résister à tout.

Alain Baraton

jardinier-auteur

"Au XVIIe siècle, les Anglais achètent en quantité énorme le thé aux Chinois, qui, eux n’ont pas envie de se débarrasser de ce commerce qui leur rapporte des fortunes", ajoute Alain Baraton. "Aussi leur vendent-il des camélias du Japon : les plantes sont à peu près semblables, à cela près que si les fleurs de camélias sont magnifiques, il est impossible d’en faire du thé. Quand les Anglais découvrent la supercherie, il est trop tard mais ils découvrent cette fleur incroyable…" 

Au château de Versailles, le premier camélia a été planté il y a à peine vingt ans. On en compte aujourd'hui plus de 150 autour du Petit Trianon.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.