Le livre du jour, France info

"L'ordre libertaire. La vie philosophique d'Albert Camus", de Michel Onfray

On se moque toujours d’Albert Camus, prix Nobel de littérature, en disant que c’est un "philosophe pour classes terminales". Ce n’est pas l’opinion de Michel Onfray qui a démissionné de l’Education Nationale pour créer une Université populaire à Caen. Dans son nouveau livre, le célèbre philosophe écrit que Camus a été à la fois un hédoniste et un libertaire hostile à tous les totalitarismes. Un autre regard sur un homme au destin exceptionnel.

(©)
L'ordre libertaire. La vie philosophique d'Albert Camus, de Michel Onfray est publié par Flammarion (598 p., 22,50E) – Note : ****

Résumé : Pour mettre fin à une légende fabriquée de toutes pièces par
Sartre et les siens, celle d'un Camus "philosophe pour classes
terminales", d'un homme de gauche tiède, d'un penseur des petits Blancs
pendant la guerre d'Algérie, Michel Onfray nous invite à la rencontre d'une
œuvre et d'un destin exceptionnels. Né à Alger, Albert Camus a appris la
philosophie en même temps qu'il découvrait un monde auquel il est resté fidèle
toute sa vie, celui des pauvres, des humiliés, des victimes. Celui de son père,
ouvrier agricole mort à la guerre, celui de sa mère, femme de ménage morte aux
mots mais modèle de vertu méditerranéenne : droiture, courage, sens de
l'honneur, modestie, dignité. La vie philosophique d'Albert Camus, qui fut
hédoniste, libertaire, anarchiste, anticolonialiste et viscéralement hostile à
tous les totalitarismes, illustre de bout en bout cette morale solaire.

(©)