Cet article date de plus d'un an.

Les agriculteurs du nord de la Martinique appellent à l’aide

Les agriculteurs du nord de la Martinique lancent un cri d'alerte après les intempéries.
Article rédigé par franceinfo - Tessa Grauman
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
Après les intempéries et un excès d'eau de 7 à 8 mois, les agriculteurs du nord de l'île de la Martinique se disent abandonnés.(Illustration) (JULIAN ELLIOTT PHOTOGRAPHY / STONE RF / GETTY IMAGES)

C’est un véritable cri d’alarme que lancent les cultivateurs de dachines et de cristophines, ces légumes typiques de la Martinique. Touchés par les intempéries, qui ont dévasté leurs champs, les agriculteurs du nord de l’île se disent abandonnés, et réclament de l’aide en urgence. Serge Château-Degat est leur porte-parole : "On se retrouve sans trésorerie, on a tout perdu à cause de la pluie, nous sommes en très grande difficulté", souligne Serge Château-Degat, au micro de Manuel Larade, de Martinique la 1ere.

La Réunion : des travaux sur la route du cirque de Salazie pénalisent les habitants

En difficulté aussi, les habitants du cirque de Salazie, situé dans les hauteurs de l’île la Réunion. Depuis plusieurs mois, la route qui les relie à la ville de Saint-André est régulièrement fermée pour travaux. Ce chantier de réfection, qui n’en finit pas, pénalise la vie économique et sociale des locaux. Reportage de Precilla Etheve, Réunion la 1ere.

Guyane : la légion d'honneur pour Aimée Cippe après 21 ans de services au Centre spatial de Kourou 

Elle s’appelle Aimée Cippe, elle est guyanaise et elle vient de recevoir l’insigne de chevalier de la Légion d’honneur à Cayenne. Une distinction qui récompense 21 ans de services au sein du CNES. Au Centre spatial de Guyane à Kourou, elle a été la première femme et la première guyanaise à occuper le poste de directrice des opérations. Reportage de Véronique Nizon, Guyane la 1ere.

On les appelle les POM, les patrouilleurs outre-mer. Ils sont six, et le premier d’entre eux a quitté la rade de Brest mardi, direction Nouméa. "L'Auguste Bénébig", un patrouilleur de la Marine française lancé en 2021, devrait rejoindre la Nouvelle-Calédonie, via le canal de Panama, d’ici trois mois. Destinés à renforcer les moyens de la Marine française, notamment dans la lutte contre les trafics et contre la pêche illégale, ces six  patrouilleurs outre-mer seront basés dans le Pacifique et à La Réunion.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.