La Réunion : une cinquantaine de jeunes enseignants nommés en métropole, certains auraient déjà démissionné

écouter (5min)

Une cinquantaine professeurs des écoles réunionnais se trouvent affectés dans une académie métropolitaine loin des leurs, pour leur première année d’apprentissage. 

Article rédigé par
Alain Rosalie - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Education, Pap Ndiyae, est attendu à La Réunion à la fin du mois d’août, pour étudier les cas des professeurs qui ne peuvent pas quitter l'île à la prochaine rentrée, pour prendre un poste en métropole.   (PHILIPPE HOAREAU / REUNION LA 1ERE)

Ils sont enseignants de collèges et lycées, lauréats du concours du second degré, et ils auraient préféré rester sur leur île, à la Réunion. Pour certains, c’est même primordial au regard de leurs obligations familiales.

Certains lauréats du concours national auraient déjà démissionné. Ils n’envisageraient pas de quitter leur département dans l’océan Indien pour cette année de stage. Le ministre de l’Éducation, Pap Ndiyae, est attendu à La Réunion à la fin du mois d’août. Reportage Prescilla Ehtève, Réunion la 1ère. 

10% de hausse des prix des produits alimentaires en un an en Nouvelle-Calédonie

En Nouvelle-Calédonie, les prix des produits alimentaires sont en large hausse. 10% d’augmentation en un an. Cette hausse des prix se fait bel et bien ressentir du côté des consommateurs. De quoi changer les habitudes de certains d’entre eux. Dans un supermarché de Nouméa, le reportage de Valentin Deleforterie.

Martinique : un nouveau label de garantie pour des produits sains et locaux

Du miel, du manioc ou encore de la viande d’agneau. Ces produits viennent de recevoir le label "valeur parc naturel de la Martinique". Un nouveau label pour les agriculteurs et les éleveurs du département qui garantit au consommateur des produits sains et locaux. Les précisions d’Harry Callabert, chargé de mission au Parc Naturel de Martinique au micro de Xavier Chevalier, de Martinique la 1ère. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.