Le journal de l'éco, France info

Pekin met de l'eau dans son vin

Demain le président chinois Xi Jinping s'envolera vers l'Europe.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Pendant 10 jours, il va se rendre
aux Pays Bas, en France, en Allemagne et en Belgique pour discuter voir signer
des accords de coopération économique dans des domaines stratégiques comme le
nucléaire, l'industrie, l'aéronautique ou l'agriculture. Or, à la veille de
cette tournée, la Chine donne des gages de bonne volonté. Elle a décidé de
clore l'enquête anti dumping qui visait les exportateurs de vins européens.

Ce conflit
empoisonnait depuis huit mois les relations entre la Chine et l'Europe.

Et c'est en France
qu'il a fait le plus de mal puisque environ 70% des vins européens exportés en
Chine sont français. L'enquête anti dumping a tout particulièrement plombé les
ventes de vins tricolores dans l'empire du milieu. La fin des hostilités est
donc une excellente nouvelle selon Bernard Farges, président du Comité
interprofessionnel des vins de Bordeaux.

L'an dernier, les
volumes de vins de Bordeaux expédiés vers la Chine ont reculé de 16%.

Les sanctions
américaines contre la Russie commencent à produire leurs effets.

Ce matin, certains Russes n'ont pas pu utiliser leurs cartes bancaires Visa et Mastercard pour
régler leurs achats. Elles ne fonctionnaient plus. Sans aucun avertissement préalable,
les deux géants américains Visa et Mastercard ont mis fin à leurs service de
paiement pour les clients de plusieurs banques russes. Rossia, SMP,
Invest-kapitalbank ou Sobinbank. Quatre établissements dirigés par des hommes
jugés proche du président Poutine et visés par les sanctions américaines après
l'annexion de la Crimée par la Russie. Pour Eric Delanoy, spécialiste des
marchés financiers, ces mesures de Visa et Mastercard visent à gêner les
oligarques.

Selon certains
spécialistes, les deux géants américains Visa et Mastercard ont été obligés de
se plier à la politique de sanctions menée par Washington contre la Russie. Reste
que cette interruption, sans préavis, de leur service de paiements soulève bien
des questions selon Eric Delannoy.

L'avenir de la
Redoute reste incertain.

Les repreneurs du
spécialiste de la vente à distance ont annoncé qu'ils allaient saisir le
tribunal de commerce de Lille. Cette décision fait suite au refus de trois
syndicats de signer le protocole d'accord sur les modalités du plan social. La
CFDT, la CGT et SUD ont estimé que les indemnités de départs proposés par la
direction n'étaient pas suffisantes. La saisie du tribunal pourrait aboutir
dans le pire des cas à une liquidation judiciaire. La Redoute emploie 2500
salariés, sans compter les filiales.

Février, mauvais
mois pour le Livret A.

Tout avait pourtant
bien commencé en janvier avec des dépôts 
supérieurs aux retraits. En février, patatras, les français ont recommencé
à puiser dans leur épargne. La décollecte nette s'élève à 210 millions d'euros.
Le livret de développement durable (LDD) fait un peu mieux avec une collecte
nette de 70 millions d'euros.

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)