Cet article date de plus de neuf ans.

Vincent Autin et Bruno Boileau : "Le mariage pour tous ne doit pas faire oublier une homophobie décomplexée"

Le 23 avril 2013, après plusieurs mois de débats, le Parlement adoptait la loi "l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples de même sexe". Onze jours après, Vincent Autin et Bruno Boileau sont les premiers gays à se dire "oui". Ils reviennent sur cette année passée.
Article rédigé par Fabienne Sintes
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 10 min
  (©)

En 2013, il y a eu 7.000 mariages homosexuels, selon les derniers chiffres de l'Insee, soit 3% des 238.000 unions en France. Du côté de l'homoparentalité, les associations ont recensé quelques dizaines d'adoptions au sein de couples homosexuels.

Le mariage pour tous a engendré de nombreux débats et manifestations : "L'année que nous avons passée dans les rues a été extrêmement longue parce qu'elle a été tellement haineuse à l'égard des lesbiennes, bi, gays, trans et compliquée à vivre, qu'elle a paru interminable. Une fois la loi adoptée l'année qui a suivie a été très rapide. Mais cela ne doit pas faire oublier d'autres combats et le fait d'une homophobie décomplexée. "

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.