Le grand témoin, France info

Martine El Shennawy espère sans y croire la libération de son mari

Le tribunal d'application des peines de Créteil annonce ce mercredi s'il accorde ou non la libération conditionnelle à Philippe El Shennawy, 59 ans dont 38 passés en prison pour braquage et évasion. Martine El Shennawy, sa femme attend mais n'y crois pas vraiment.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Si les juges acceptent la liberté conditionnelle Philippe El Shennawy pourrait être libre dès jeudi. S'ils refusent, il pourrait rester en prison jusqu'en 2032. Il aurait alors 78 ans. Fin mars 2013, Philippe El Shennawy, en prison pour de multiples braquages et évasions, avait bénéficié d'une grâce présidentielle partielle, François Hollande annulant sa période de sûreté de trois ans.

C'est cette décision du chef de l'Etat qui a ouvert la voie à une éventuelle libération conditionnelle du détenu, l'un des plus anciens de France.

"Cela fait quelques années que je pratique l'espoir et le désespoir. C'est de l'acharnement envers Philippe, c'est toujours oui mais c'est un cas spécial parce qu'il a du caractère. C'est sa façon d'être et d'être debout. "

S'il sort Philippe El Shennawy aura un travail. Il coordonnera des projets culturels dans une société événementielle. Une situation incongrue. "C'est quelqu'un avide de tout, qui lit beaucoup, a passé des diplômes. Il a fait un projet sur l'histoire de l'art qui a été un peu médiatisé et suite à cela un employeur a décidé de l'aider parce qu'il avait le profil qu'il lui fallait. "

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)