Patrimoine des Français : immobilier et Livret A ont toujours la cote

écouter (2min)

Plus de 61% des ménages Français possèdent un bien immobilier et neuf ménages sur dix ont au moins un produit d’épargne. Le décryptage de Fanny Guinochet.

Article rédigé par
Fanny Guinochet - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une maison vendue à son nouveau propriétaire. (JEAN-FRANCOIS FREY / MAXPPP)

L’Insee s’est intéressé au patrimoine des Français et a dressé une sorte de portrait-robot : on y apprend ainsi que la crise du Covid-19 n’a pas abîmé le patrimoine des Français. La politique du "quoi qu’il en coûte" à permis – globalement – aux Français de le garder. Dans leur majorité, ils n’ont pas eu à s’en séparer, à le vendre, pour compenser les pertes de revenus durant la pandémie.

Dans cette étude, on voit aussi que plus de 61% des ménages Français possèdent un bien immobilier. Plus d’un sur deux est propriétaire de sa résidence principale. Le reste, c’est soit une résidence secondaire, soit un bien mis à la location, parfois pour faire baisser l’impôt. D’ailleurs, la proportion du nombre de propriétaires français reste assez stable depuis dix ans. Au fil du temps, la pierre reste une valeur sûre. On comprend aussi pourquoi une réforme des droits de succession est un sujet aussi sensible car ce patrimoine, c’est ce que vous laissez en héritage à vos descendants.  

Avec la crise, l’argent mis sur ces comptes a augmenté 

Il est à noter que presque neuf ménages sur dix ont au moins un produit d’épargne. Et le livret A reste de loin le placement préféré des Français. 55 millions en ont un. Il est apprécié parce qu’il est sans risque alors même qu’il a longtemps été peu rémunérateur. En février dernier, le gouvernement a augmenté son rendement, on est aujourd’hui à 1%, ce qui reste loin des 4,8% d’inflation. Si la hausse des prix continue, il pourrait toutefois être un peu revalorisé cet été. Les ménages se tournent aussi vers l'assurance vie. Elle gagne du terrain d’ailleurs depuis plus de 10 ans.  Aujourd’hui, 40% des foyers ont un contrat-assurance vie.

L’Insee confirme que l’épargne a fortement progressé. Mais attention, pas pour tout le monde. Ce sont surtout les 20% de ménages les plus riches, qui ont pu mettre de l’argent de côté. Comme ils ne pouvaient pas consommer du fait des confinements, aller au restaurant ou voyager. Au total, cette épargne supplémentaire, ça représente selon la banque de France, plus 170 milliards d’euros.     

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.