Le décryptage éco , France info

Le décryptage éco. Un effet Coupe du monde sur l’économie : fantasme ou réalité ?

J -2 avant la finale de Coupe du monde France-Croatie. Est-ce qu’une victoire de l’équipe de France peut doper l’économie ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des supporters fêtent la victoire des Bleus face à l\'Uruguay (2 à 0) en Coupe du monde, à Paris, le 6 juillet.
Des supporters fêtent la victoire des Bleus face à l'Uruguay (2 à 0) en Coupe du monde, à Paris, le 6 juillet. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

On peut déjà observer un effet Coupe du monde sur l'économie : il n’y a qu’à regarder la consommation des ménages, elle a bondi de 0,9% en mai dernier alors qu’elle avait tendance à baisser. Et cette progression tient clairement à une augmentation d’achats de téléviseurs. On sait qu‘à l’approche d’un grand évènement sportif, les ménages achètent de nouveaux écrans et c’est ce qui s’est passé cette année. Les ventes de téléviseurs ont bondi de 64% en juin par rapport au même mois de 2017.

Tous les secteurs n'y gagnent pas

Pendant ce mois de compétition, le surplus de consommation profite à plusieurs secteurs. Les Français sortent pour aller voir les matchs, ils dépensent en maillots, en jouets, en drapeaux.  Avec une équipe qui gagne, ils ont le moral, ils se laissent aller à des achats, ils achètent la voiture, l’appartement, même s’il est un peu cher. 

Mais il n'y a pas que des gagnants. C’est d’ailleurs pour cela que l’on parle en économie d’"effet de substitution". Par exemple, pendant une Coupe du monde, on va moins au cinéma. La fréquentation de la Fête du cinéma, qui s’est tenue du 1er au 4 juillet, a baissé de 16% par rapport à l’année dernière. D’après les professionnels, il ne faut pas chercher une autre explication que la concurrence du ballon rond car il y a avait de bons films à l’affiche.

De la même façon, si les professionnels de la restauration se frottent les mains, la hausse du chiffre d’affaires peut atteindre les soirs de matchs jusqu’à plus de plus 20%. Au sein du secteur, il y a de grandes disparités, ce sont surtout les cafés et les brasseries qui en profitent. Les restaurants pour une soirée en amoureux sont moins enthousiastes.

Un bonus espéré en points de croissance 

Il y a quelques jours, Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie, disait : "La croissance économique, ça repose sur de la confiance et une victoire en Coupe du monde, ça donne de la confiance en soi aux Français." Si on se réfère à 1998, la croissance française avait fait un bond exceptionnel de 6 % dans le trimestre qui avait suivi la victoire des Bleus au Stade de France. Mais attention, le contexte n’était pas le même : la compétition se passait chez nous et on était dans une phase de reprise mondiale beaucoup plus forte qu’aujourd’hui, où l’environnement économique est surtout marqué par les tensions commerciales. 

Si on en croit l’assureur Euber Hermes, qui a fait des calculs, il y a des raisons d’être optimistes.Un succès en Coupe du monde pourrait apporter à la France
0,1% de croissance supplémentaire sur l’année. Ce n’est pas rien : 0,1% ça représente deux milliards d’euros de recettes en plus !

Des supporters fêtent la victoire des Bleus face à l\'Uruguay (2 à 0) en Coupe du monde, à Paris, le 6 juillet.
Des supporters fêtent la victoire des Bleus face à l'Uruguay (2 à 0) en Coupe du monde, à Paris, le 6 juillet. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)