Le décryptage éco, France info

Le décryptage éco. Jamais la France n’a autant emprunté d’argent en une journée

La France, qui profite des taux d'intérêts négatifs, a emprunté plus de 10 milliards d’euros en une seule journée. Le décryptage éco par Fanny Guinochet ("L'Opinion").

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un trader devant son écran, à Londres le 3 janvier 2017.
Un trader devant son écran, à Londres le 3 janvier 2017. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)

L'agence France trésor, l'organisme public chargé d'emprunter l'argent dont le pays a besoin, a profité jeudi 5 septembre des taux historiquement bas pour lever dix milliards d'euros, en une seule journée, sur les marchés financiers.Elle l'a fait dans des conditions incroyables parce que ces taux sont plus que bas, ils sont même négatifs depuis quelques semaines. Pour un prêt à dix ans, un record a été franchi avec un taux à -0,36%.

La France est perçue comme un placement sécurisé pour les investisseurs

Les taux négatifs impliquent que les investisseurs acceptent de prêter de l'argent à la France, quitte à en perdre un peu eux-mêmes. C'est contre-intuitif, mais ils font un pari d'avenir et se disent qu'à long terme, leur placement sera à l'abri et qu'ils finiront donc gagnants. Ces investisseurs sont des institutionnels, des gestionnaires de fonds ou encore des assureurs. La moitié est française, l'autre étrangère, asiatique notamment.

Le principal intérêt pour ces investisseurs est donc la sécurité. Plutôt que de prêter leur argent à des entreprises pas fiables, ils préfèrent le prêter à un état solide. Dans une conjoncture mondiale qui se détériore, et face à la crainte d'une récession et d'une crise financière, ces investisseurs font le pari que leur argent sera protégé. Pour cela, ils acceptent de payer un peu. C'est comme un coffre-fort pour lequel on paie des frais de location, mais au moins on a la certitude de récupérer son argent à la fin.

La France est considérée comme un placement sans risque. Elle est perçue comme un pays qui ne se laissera pas déstabiliser trop facilement d'un point de vue économique et politique, un pays qui ne sera pas un mauvais payeur et qui sera capable de rembourser.

Le risque de trop emprunter, malgré des taux très attractifs

La France est gagnante parce que cela lui coûte moins cher d'emprunter, alors qu'elle emprunte beaucoup. En effet, le pays dépense encore beaucoup plus que ce qu'il gagne. Ce n'est pas nouveau, mais la France vit à crédit. Notre dette atteint 98% de notre PIB, la richesse produite.

Forcément, la faiblesse des taux d'intérêt desserre un peu la pression, au moins à court terme. Mais il y a des risques à trop emprunter, même pas cher. Personne n'est effectivement capable de prévoir ce qu'il va se passer dans ce contexte très particulier des taux négatifs.

Un trader devant son écran, à Londres le 3 janvier 2017.
Un trader devant son écran, à Londres le 3 janvier 2017. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)