Le décryptage éco, France info

Le décryptage éco. Euro 2021 : quand les joueurs font valser la valorisation des entreprises

L'image a fait le tour du monde : mardi, en conférence de presse, après un match du Portugal à l'Euro, le footballeur Cristiano Ronaldo retire deux bouteilles de Coca-Cola qui étaient posées sur la table. En quelques heures, la marque a vu sa valeur chuter en Bourse.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Cristiano Ronaldo retire deux bouteilles de Coca-Cola placées devant lui lors d\'une conférence de presse de l\'Euro, le 15 juin 2021.
Cristiano Ronaldo retire deux bouteilles de Coca-Cola placées devant lui lors d'une conférence de presse de l'Euro, le 15 juin 2021. (CAPTURE D'ECRAN TWITTER)

La valorisation de la Coca-Cola a perdu 4 milliards de dollars après que la star portugaise Cristiano Ronaldo a écarté les bouteilles placées devant lui lors d"une conférence de presse mardi 15 juin, pour préférer l’eau, et bien insister face aux journalistes sur son choix.

Le cours de Coca est un peu remonté depuis mais le titre est loin d’avoir retrouvé sa valeur. 

Si ce geste a priori anodin a fait plonger aussi vite les actions de Coca-Cola, l'un des principaux sponsors de l’Euro, c’est parce que les images de la scène sont devenues virales sur les réseaux sociaux. Il faut dire que Cristiano Ronaldo est l'une des personnalités au monde les plus suivies sur ces réseaux. Sur Twitter par exemple, il a plus de 92 millions d’abonnés qui le suivent. Le footballeur est connu pour soigner sa ligne et refuser une boisson sucrée.

Et il n’est pas le seul à avoir fait la une des réseaux sociaux. Mardi toujours, après la victoire des Bleus face à l’Allemagne, c’est Paul Pogba qui  a écarté une bouteille placée devant lui, cette fois, une bouteille d’Heineken. C’était pourtant de la bière sans alcool mais le joueur français ne souhaitait visiblement pas être associé à cette marque.  

Les deux scènes sont similaires et pourtant, mystère de la bourse, les réactions des investisseurs ont été très différentes. Le lendemain, à l’ouverture des marchés financiers, contrairement à Coca-Cola, Heineken a vu le cours de son action progresser. Le brasseur a vu sa valeur augmenter de près d’un milliard d’euros. 

En tout cas, ces deux épisodes montrent combien être sponsor sur ces grandes opérations sportives a un impact sur l’image des entreprises, les valoriser ou les abîmer tant ces stars sont des influenceurs puissants. Selon les estimations du cabinet de conseil KPMG, Heineken a payé 45 millions de dollars pour être présent sur cette compétition et Coca-cola, 35 millions. Ce sont les deux plus gros sponsors de l’Euro.

À côté, une dizaine de sociétés très diverses, ont aussi mis au pot : le réseau social Tik Tok, la compagnie aériennes Qatard Airways, le fournisseur de gaz russe Gazprom…. Au total, ces partenaires apportent 165 millions d’euros à la compétition. Reste à savoir si après ce qui s’est passé, Coca-Cola va rester sponsor des prochaines éditions.

 

Cristiano Ronaldo retire deux bouteilles de Coca-Cola placées devant lui lors d\'une conférence de presse de l\'Euro, le 15 juin 2021.
Cristiano Ronaldo retire deux bouteilles de Coca-Cola placées devant lui lors d'une conférence de presse de l'Euro, le 15 juin 2021. (CAPTURE D'ECRAN TWITTER)