Cet article date de plus de trois ans.

Le décryptage éco. Croissance record pour Netflix

écouter (4min)

Netflix, leader de la vidéo à la demande, a enregistré 7,4 millions de nouveaux abonnés au premier trimestre 2018. Un record.

Article rédigé par
Fanny Guinochet (L'Opinion) - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Logo "Netflix" (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Netflix, la plateforme de streaming video, bat des records. Le leader de la vidéo à la demande a ainsi enregistré 7,4 millions de nouveaux abonnés au premier trimestre 2018, un résultat bien au-delà des prévisions, puisque c'est presque un million de plus que ses propres attentes. Désormais Netflix, qui est une entreprise américaine,
peut se targuer d’avoir 125 millions d’abonnés. Dont la très grande majorité sont payants. Sur ces 125 millions, presque un sur deux vit en dehors des USA. Netflix est présent dans presque 200 pays. Tout cela en se payant le luxe d’avoir augmenté ses prix.

Le succès : des productions originales

Netflix a beaucoup investi pour se développer à l’international en proposant des séries, des films, des documentaires en langues étrangères. La firme californienne a par exemple proposé Dark, une série fantastique en allemand ou encore la série espagnole La Casa del Papel, qui a très bien marché. Elle a aussi beaucoup misé sur des contenus originaux. Et ce n’est pas fini : elle prévoit de dépenser jusqu'à huit milliards de dollars en productions originales en 2018 pour avoir un catalogue de 700 séries et films originaux cette année.

Netflix est un studio

La firme produit ses propres longs métrages, comme les studios d’Hollywood. C’est d’ailleurs aujourd’hui un nouveau poids lourd de l'audiovisuel mondial, même si le patron de Netflix regrette que ses films ne soient pas autorisés à concourir au Festival de Cannes car ils ne sont pas distribués en salle. Cette question de réglementation pour être à Cannes a fait l’objet d’une polémique, qui n’est pas terminée. Avec ces bons résultats, le titre Netflix a bondi en bourse. Depuis le début de l’année, l'action a déjà grimpé de plus de 60%. En à peine trois mois, Netflix a dégagé plus de profits que durant la totalité de l'année 2016. On estime sa capitalisation à plus de 135 milliards de dollars ce qui la rapproche de celle de Disney qui est de 151 milliards de dollars.

Une ombre au tableau 

On note une dette importante car tous ses investissements, notamment pour produire ses propres contenus, débaucher des professionnels du cinéma, ont grevé son budget. L'entreprise prévoit encore une dette de trois à quatre milliards de dollars cette année. Elle s'apprête à être dans le rouge pendant encore plusieurs années.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.