Privé de compétition, Netflix retire tous ses films du Festival de Cannes

Les organisateurs du festival souhaitent que tous les films présentés en compétition sortent en salle. Mais la plateforme de streaming refuse cette nouvelle règle.

La plateforme de streaming Netflix, en septembre 2014.
La plateforme de streaming Netflix, en septembre 2014. (BERND VON JUTRCZENKA / DPA / AFP)

Netflix se retire totalement du prochain Festival de Cannes. Le responsable des contenus de la plateforme de streaming, Ted Sarandos, l'a annoncé à Variety, mercredi 11 avril. Il juge "inutile" de présenter des films produits par Netflix lors de la 71e édition du festival s'ils ne peuvent pas être en lice pour la Palme d'or. En cause, l'obligation de sortir les films en salle en France, annoncée par le délégué général du festival, Thierry Frémaux, dans Le Film français (accès payant), en mars.

Selon Ted Sarandos, "cette règle est complètement contraire à l'esprit des festivals de films du monde entier, dont le rôle est d'aider des films à être découverts et distribués"Netflix souhaite que ses films puissent être diffusés en ligne le même jour que leur sortie en salle. Mais la volonté du site de streaming se heurte à la règlementation française, qui interdit qu'un film diffusé au cinéma le soit en ligne au même moment. La polémique avait déjà opposé Netflix aux organisateurs du festival de Cannes, en 2017.

Les cinq films retirés par Netflix sont, selon le magazine Première, Roma d’Alfonso Cuaron, Norway de Paul Greengrass, Hold the Dark de Jeremy Saulnier, The Other Side of the Wind, un film non achevé d'Orson Welles, et le documentaire They'll Love Me When I’m Dead, de Morgan Neville.