"Thé, tisane : trop de saletés", selon une enquête de "60 Millions de consommateurs"

écouter (5min)

Thés, tisanes : la propreté n’infuse pas toujours ! C'est ce que révèle un dossier publié en ce mois de mars par le magazine 60 Millions de consommateurs. Très appréciées par les Français, ces boissons dites "naturelles" n’offrent pourtant pas une garantie toujours suffisante pour le consommateur.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Infusion de camomille. Beaucoup de résidus de pesticides, d'insectes, de plantes dans nos thés et tisanes... C'est ce que révèle une enquête publiée ce mois-ci par 60 Millions. (Illustraiton) (GETTY IMAGES / TETRA IMAGES RF)

Alors que le Salon de l'agriculture s'achève ce dimanche 6 mars, l'usage des pesticides est toujours régulièrement questionné par les Français, de plus en plus nombreux à se tourner d'ailleurs vers le bio. 60 Millions de consommateurs publie une enquête qui montre que les thés et les tisanes que nous consommons sont "plein de saletés", pour reprendre les mots du magazine.

franceinfo : Patricia Chairopoulos, vous avez testé 48 références dans ce dossier, et on apprend donc que quand on boit du thé ou de la tisane, il y a beaucoup plus que de l'eau et des plantes dans la théière ?

Patricia Chairopoulos : Oui, alors, par exemple, il y a des fragments d'insectes, de plastique, de pierre. Ça, c'est pour couper l'appétit. On a trouvé également avec nos analyses plusieurs, même pas mal de résidus de pesticides, dont certains interdits en France et en Europe.

Que ce soient les thés noirs, les thés verts, les tisanes, toutes sortes de choses à infuser qu'on consomme, tout est concerné à la même échelle, ou il y en a qui le sont plus que d'autres ?

Oui, c'est surtout les thés qui sont concernés, et plus encore les thés conventionnels, qu'ils soient thé noir ou thé vert. Là, il y a quand même un certain nombre de pesticides. En fait, tous les thés conventionnels contiennent des résidus de pesticides que nous avons recherchés.

En revanche, côté infusions, c'est un peu mieux, puisqu'on a trouvé des traces de pesticides dans les infusions de verveine et menthe. Mais sinon, elles se comportent mieux. Mais globalement, oui surtout les thés noirs et les thés verts non bio, ce n'est pas terrible.

Justement, les pesticides, vous avez recherché 770 molécules différentes, et on retrouve notamment du glyphosate dans un tiers des produits ?

Oui, et principalement dans les thés noirs, alors vous savez que le glyphosate, c'est ce désherbant dont on a beaucoup entendu parler qui n'est toujours pas interdit en Europe et en France. Enfin, à usage professionnel, mais et aussi, évidemment, en Chine et en Inde, là où il y a la culture du thé. Donc, effectivement, on retrouve des traces de glyphosate, peut-être plus qu'on ne le pensait d'ailleurs.

Donc, il y a quand même pas mal de résidus de pesticides dans ces infusions. Tous ne sont pas interdits ?

Non, en fait, on a retrouvé 14 résidus de pesticides différents. Et là dessus, la moitié, par contre, sont des résidus de pesticides interdits. Donc, il y en a certains qui sont autorisés. Donc on peut retrouver des résidus dans le conventionnel.

C'est malheureux, mais ça arrive, c'est comme ça. En revanche, où c'est plus problématique, effectivement, c'est de retrouver ces pesticides qui, normalement, sont interdits en Europe, et plus encore en France.

Est-ce que si on achète des thés, des tisanes bio, on est à l'abri de consommer des infusions avec peu de pesticides dedans ?

Alors là, oui, nettement. Hormis une infusion détox bio qui ne s'en sort pas très bien, mais pour le reste, tous les produits bio de notre panel s'en sortent beaucoup mieux. Autant pour d'autres essais sur d'autres produits, le bio n'est pas toujours très différent, malheureusement. Mais là, en revanche, c'est clair et net. Il vaut mieux acheter du thé et des tisanes bio pour échapper à la contamination aux pesticides.

Le thé et la tisane, est-ce que ce sont des produits qu'on importe massivement ? Est-ce que ceux qui sont produits en France sont mieux que ceux qu'on importe ?

Les gros pays dont on importe, c'est donc la Chine et l'Inde principalement. Et puis surtout, c'est que les Français consomment quand même beaucoup de thé et des tisanes. Et même parmi les plus jeunes.

Alors pour l'instant, la plupart du temps, il s'agit toujours de thés importés hors Union européenne. Mais effectivement, il y a une petite production locale. C'est encore une niche. Il y a une trentaine de plantations de projets de plantation, donc en France.

Là, je ne parle pas de l'Île de la Réunion, où il y a déjà du thé, et cette production commence à être vendue, et en tout cas, c'est du bio. Ce sera du local, du bio, donc, a priori effectivement plus propre que celui qu'on peut trouver pour l'instant en rayon.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.