Sauces froides, elles ont du goût mais à quel prix !

écouter (5min)

Ketchup, mayo, sauce soja ou barbecue, le magazine "60 Millions de consommateurs" a testé 54 sauces froides. Elles ont du goût, mais débordent trop souvent de gras, de sucres et de sel. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Les sauces froides, les français en raffolent. Le ketchup serait moins mauvais pour la santé à condition de ne pas trop en consommer, mais mayo, sauce soja et sauce barbecue sont trop chargées en sel, sucres et graisses, selon la dernière enquête du magazine 60 Millions de consommateurs. (Illustration) (JEAN-LUC FLEMAL / MAXPPP)

Le rendez-vous conso du samedi avec le magazine 60 Millions de consommateurs c'est avec Patricia Chairopoulos qui a enquêté ce mois-ci sur les sauces froides que l'on met à toutes les sauces !  Avec les crudités, la viande, le poisson, les céréales. Apparemment les français en raffolent.  

franceinfo : C’est nouveau, cet engouement pour les sauces ?   

Patricia Chairopoulos : Oui, et le confinement y est sûrement pour quelque chose : en 2020, les ventes de sauces froides avaient déjà augmenté de 10% et elles ont continué sur cette lancée en 2021, notamment les sauces barbecue, un gros succès.  

Mais est-ce que ce sont des produits mauvais pour la santé ?  

Oui, globalement, ces sauces n’apportent rien de très bon sur le plan nutritionnel, car elles sont souvent riches en sucres, en gras pour certaines, et en sel pour la plupart. Or ces ingrédients, en s’ajoutant à ceux qui sont consommés tout au long des repas, favorisent les maladies chroniques comme l’obésité et les maladies cardiovasculaires.  

Pour votre enquête, vous avez regardé à la loupe quatre types de produits : le ketchup, la sauce soja, sauce barbecue, et surtout la mayonnaise, qui est le produit populaire par excellence. Il faut faire attention au type d'huile utilisée ?  

Actuellement, avec la pénurie d’huile de tournesol, ces produits sont pour la plupart à base d’huile de colza, et c’est plutôt une bonne nouvelle pour notre santé, puisque cette huile présente un meilleur rapport en acide gras polyinsaturés omega3/omega 6. Mais la mayonnaise reste un aliment très gras ! Une portion de 20 grammes apportant entre 14 et 16 grammes de matières grasses !  

Selon vous, il faut se méfier des formules allégées ?  

Oui, même si leur charge calorique est divisée par trois, nos analyses montrent que leur qualité s’en ressent : comme les industriels enlèvent une partie de matière grasse, ils la remplacent par de l’eau, et pour relever le produit, ils ajoutent du sel, des sucres et aussi divers additifs comme des conservateurs et des acidifiants. Certains incluent près de 10 additifs !    

L'autre grand classique, c'est le ketchup, apparemment il s'en sort plutôt bien dans votre enquête ?  

Cette sauce est obtenue à partir de tomate, en purée ou double concentré, additionnée de vinaigre, d’oignons, d’épices, de sel. Les quantités importantes de tomates utilisées, supérieures à 100 grammes de tomate fraîche pour 100 g de produit sont bénéfiques parce que cette base contient un antioxydant naturel, le lycopène.

Par ailleurs, ce condiment contient très peu ou pas du tout d’additifs. Mais sur le plan nutritionnel, c'est plein de sucre. Du sucre est ajouté et avec certaines références, on avale près de 5 grammes de sucre avec une portion de 20 grammes. Autre reproche, trop de sel là encore, surtout que l’on a tendance à se servir du ketchup comme d’une sauce de tomate, par exemple sur des pâtes.  

Puisqu’on parle du sucre, il faut faire attention aux sauces barbecue : elles sont à la mode mais sur le plan diététique, peut mieux faire ?  

Oui, ces sauces sont plus sucrées que les autres, puisqu’une portion de 20 grammes contient en moyenne l’équivalent d’un morceau de sucre, et certaines comme Kania de Lidl atteint les 7 grammes ! Sans compter leur teneur en sel, trop haute.  

Quid des sauces soja que l'on utilise de plus en plus en cuisine ?
 

Elles sont toutes très salées, et même les sauces soja sucrées. Pour 10 grammes de sauce, les teneurs vont de 0,55 grammes, ce qui est déjà pas mal, à 1,78 gramme de sel, soit plus d’un tiers des apports recommandés qui sont de 5 g/jour.  

Et au niveau des prix pour les quatre familles de produits dont on vient de parler, est-ce qu'il y a de grandes différences ?  

Les sauces soja salées sont les plus chères, jusque 24,65 euros le litre. Alors que l’on trouva des ketchup à un prix très modique : l’un des meilleurs de notre classement, avec 16/20, coûte moins de 2 euros le kilo.  

Sauces froides, elles ont du goût mais à quel prix ! C’est à la Une du nouveau numéro de novembre de 60 Millions de consommateurs.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.