"Je n'ai jamais eu autant de sensations fortes dans ma vie" : Zaho de Sagazan, artiste incontournable aux cinq nominations pour les Victoires de la Musique

L'auteure, compositrice et interprète de 24 ans est nommée cinq fois aux Victoires de la Musique 2024, vendredi.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 5 min
La chanteuse Zaho de Sagazan à Audincourt, le 15 décembre 2023. (LIONEL VADAM  / MAXPPP)

Elle sera au centre de tous les regards, vendredi 9 février, pour les Victoires de la Musique. Zaho de Sagazan, première artiste à recevoir cinq nominations, dont celles de la Révélation et de l'Album de l'année, avec son tout premier disque sorti il y a moins d'un an.

Zaho de Sagazan a explosé cette année, en très peu de temps. Peut-elle encore aller plus loin ? Il n'y a même pas un mois, à Gröningen, dans le nord des Pays-Bas, l'artiste raflait deux prix aux prestigieux Music Moves Europe Awards. Sur les affiches devant le Grand Théâtre municipal, le "Z" de son prénom avait été malencontreusement remplacé par un "S". Mais Zaho de Sagazan était émue, forcément : "Moi, je trouve ça magnifique. De me dire qu'une petite nana de 15 ans qui pleurait sur son piano, ça peut faire du bien aux autres… Je trouve ça trop beau."

Première scène au Trianon de Paris en 2021

Comment alors ne pas repenser à cette "petite nana de 15 ans", comme elle le dit, qui postait sur Instagram des vidéos depuis sa chambre d'adolescente, à Saint-Nazaire. À seulement 24 ans, et en quelques mois seulement, la jeune femme a vu sa vie complètement bouleversée.

Il y a un terrain propice, à la maison. Son père, le plasticien Olivier de Sagazan, a sans doute stimulé sa fibre artistique. Le 21 octobre 2021, Zaho monte pour la première fois sur scène, au Trianon à Paris, en première partie de Mansfield.TYA. Quelques semaines plus tôt, elle signait avec un tourneur, Wart, au terme d'un rendez-vous que le directeur artistique Joran Le Corre n'a pas oublié : "C'est rare, et ce qui est fou avec Zaho, c'est que tout ce qu'on a imaginé, tout ce qu'on a visé, on l'a eu. Et moi, ça ne m'est jamais arrivé dans ma vie de tourneur. Toutes les cases, on arrivait à les cocher avec une facilité déconcertante."

"La Symphonie des Éclairs"

La suite ? Une création aux Trans Musicales de Rennes qui la propulse en pleine lumière, les critiques positives qui fleurissent. Nous l'avions rencontrée à ce moment-là : "Je pense que vous allez voir une petite meuf qui essaye de sortir de son adolescence, qui a disséqué l'humain le plus possible et qui expérimente tout. C'est beaucoup d'expérimentations mais je crois que ça va être intéressant. J'espère que ça va vous plaire, en tout cas !"

En parallèle, elle prépare son premier album, qu'elle veut à cheval entre électro et chanson, aidée par Alexis Delong et Pierre Cheguillaume : "Déjà, j'ai trouvé la proposition, la musique assez différente. Le truc, c'est qu'on est devenus assez potes, assez vite. Du coup, le fait de faire de la musique ensemble, ça a été très rapidement quelque chose de cour de récré. S'amuser, tester des choses. Et oui, il y a des morceaux, ça a pris vraiment du temps. Il y a des morceaux qui ont pris 15 versions sur deux ans."

La Symphonie des Eclairs sort le 31 mars 2023 et c'est aujourd'hui encore l'un des albums marquants de l'année dernière, succès critique et dans les ventes, certifié disque d'or, rarissime pour un tout début de carrière.

La tournée des Zénith

Tout le monde la voit repartir avec au moins deux Victoires ce soir. Ensuite, ce sera une nouvelle étape… Son tourneur, Joran Le Corre : "On prépare maintenant les Zénith. Le Zénith de Paris est complet. Nantes est déjà à quasi 6 000 tickets vendus, c'est dans un mois, c'est complètement fou. Et la tournée automnale, je pense qu'avec cette notoriété des Victoires et ce qu'elle va faire d'un point de vue médiatique dans les prochaines semaines, ça ne va que faire grossir son profil et que sa musique touche le plus de monde possible."

Quant à elle : "Je me vois il y a deux ans, je n'avais pas le même emploi du temps et je pense qu'on m'aurait montré un emploi du temps pareil, j'aurais fait : 'Qu'est-ce que tu me racontes ?' Je n'ai jamais autant fait de choses de ma vie, je n'ai jamais eu autant de sensations fortes et, en même temps, je n'ai jamais été autant fatiguée. Il y a tellement de trucs où je n'ai jamais été autant que c'est dingue. Je pense que je saurai si j'ai changé surtout quand je vais prendre une pause. J'aimerais bien aussi redevenir auxiliaire de vie pour revoir les personnes âgées que j'adore, faire du bénévolat… En tout cas j'ai plein d'idées, je sens que je ne vais pas m'ennuyer."

Toujours entourée de la même équipe, et avec une forte personnalité, elle est armée, c'est ce que semble croire son ami Pierre Cheguillaume : "C'est assez fou de faire partie de ça et d'en arriver là. C'est assez invraisemblable et, pour l'instant, je trouve qu'elle le vit particulièrement bien pour quelqu'un qui est aussi sollicité. Je suis très content que ça se passe comme ça." Elle, en tout cas, refuse toujours de choisir entre les expositions, des Trans Musicales à la Star Academy.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.