Présidentielle 2022 : enfin la bataille de l'Europe pour Emmanuel Macron !

écouter (3min)

Voici venu le moment tant attendu par Emmanuel Macron : son discours devant le Parlement européen. C’est ce mercredi à Strasbourg, discours important pour l’Europe… mais aussi pour le futur candidat à la présidentielle.

Article rédigé par
Neïla Latrous - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président français Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à l'Elysée (Paris) le 11 janvier 2022 (GONZALO FUENTES / POOL / REUTERS POOL)

Depuis l'hémicycle du Parlement européen de Strasbourg, Emmanuel Macron va décliner ses priorités des six prochains mois, durant lesquels la France assure la présidence du Conseil

Mais un proche du chef de l'Etat le rappelle : "L’Europe, c’est ultra-fédérateur dans l’ADN de la majorité et dans l’électorat qui lui a permis de gagner en 2017". Le discours, capital pour les 27, l'est tout autant pour un président qui 'apprête à déclarer sa candidature pour un second mandat.

Sur le fond, Emmanuel Macron va parler de taxe carbone aux frontières, de la réforme de Schengen pour mieux juguler les migrations, de la réforme des critères budgétaires, et de la règle des 3% de déficit. En résumé : "Comment renforcer l’identité, la démocratie et la souveraineté européenne", selon un ministre. Mais "au-delà des questions de fond", on reconnaît dans la majorité qu’il y a "une opportunité politique" à trois mois de la présidentielle.

"L’Europe, ça fracture Les Républicains, sourit un élu, et ça recrée du clivage avec les extrêmes." Autrement dit : cela permet à droite d’entraver Valérie Pécresse, au profit de Marine Le Pen, adversaire jugée plus commode. Les oppositions font peu ou prou la même lecture, et la preuve en est que deux candidats, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, ont donné mardi des conférences de presse pour décliner leur vision de l’Europe. Jean-Luc Mélenchon est même en meeting ce mercredi soir à Strasbourg sur le même sujet.

Et puis au sein même de l’hémicycle européen, chaque candidat a envoyé sa meilleure gâchette, pour interpeller Emmanuel Macron, Yannick Jadot l’écologiste ayant prévu de prendre lui-même la parole.

Quel impact sur l'opinion publique en France ?

Au sein même des équipes de campagne, on reconnaît que ce sera un moment médiatique, pas un tournant de la campagne. "Chez les vrais gens, la présidence française de l’Union européenne n’existe pas", analyse par exemple un cadre du Rassemblement national. L’entourage le plus politique d’Emmanuel Macron n'est pas loin de partager son avis. "Les questions internationales, c’est pour les gens intelligents, l’opinion publique s’en fout", confie en privé un poids lourd.

Selon l’Elysée, le discours d'Emmanuel Macron à Strasbourg ne sera pas "déconnecté des préoccupations des Français." Parce que "les Français adorent l’Europe quand c’est la France en grand", glisse un visiteur du soir. La France en grand, c’est d’abord la France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.