Le brief politique, France info

Le patron du Samu social de Paris candidat aux européennes avec Benoît Hamon

Eric Pliez veut défendre une "protection sociale européenne".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Eric Pliez, président du Samu social de Paris, le 14 février 2019.
Eric Pliez, président du Samu social de Paris, le 14 février 2019. (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

Eric Pliez fait partie des trente premiers noms de la liste de Génération.s, qui seront dévoilés mardi 26 février. Le président du Samu social de Paris était déjà là, le 6 décembre au Cirque d’Hiver, quand Benoît Hamon a lancé sa campagne pour les européennes. Eric Pliez a décidé de franchir le pas parce qu’il "veut défendre une protection sociale européenne". Pour lui, "la solidarité doit se traiter à ce niveau-là, comme le sujet des migrants".

Le responsable du Samu social n’est pas le seul venu des rangs de la société civile sur cette liste, l’ancienne présidente de Médecins du monde, Françoise Sivignon en fait aussi partie. Benoît Hamon ne donnera que 30 noms mardi, il négocie encore une alliance avec les communistes. Mais à priori, il ira tout seul au combat et les derniers sondages ne sont pas très encourageants pour lui. Il n'aurait pas assez de vote pour avoir des élus au parlement européen.

la note du Brief

C’est un mauvais point, celui que Martine Aubry a mis aux ministres Agnès Buzyn et Nicole Belloubet, elles sont venues vendredi à Lille sans la prévenir. Et ça, Martine Aubry n’a pas aimé et elle leur a dit, le journal 20 minutes a capté la scène : "De toute façon j'ai l'habitude, il n’y a pas un ministre qui nous appelle. Très franchement, le mépris des élus... Je suis présidente du CHRU, maire de Lille, personne ne nous appelle. Je suis habituée, c’est comme ça en permanence avec ce nouveau gouvernement. Et après on nous parle de République et de démocratie !".

Eric Pliez, président du Samu social de Paris, le 14 février 2019.
Eric Pliez, président du Samu social de Paris, le 14 février 2019. (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)