Le brief politique , France info

Le brief politique. Stanislas Guérini pourrait être candidat pour remplacer Richard Ferrand à la tête des députés LREM

Le porte-parole du groupe LREM à l’Assemblée pourrait déclarer sa candidature dans la journée. Il bénéficie du soutien de Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Stanislas Guérini, à l\'Assemblée nationale, le 24 janvier 2018.
Stanislas Guérini, à l'Assemblée nationale, le 24 janvier 2018. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Pour remplacer Richard Ferrand à la tête des députés de La république en marche, on compte trois nouveaux candidats et un autre, le porte-parole du groupe, pourrait se déclarer dans la journée. Les noms sont sortis vers 21 heures mercredi soir sur les boucles Télégram des députés, leur messagerie cryptée.

Parmi les trois nouveaux candidats à la présidence du groupe : il y a Amélie de Montchalin, la spécialiste des finances, Gabriel Attal, l’un des porte-parole du mouvement, proche de l’Elysée et Rémy Rebeyrotte, membre de la commission des finances. Ils affronteront Laetitia Avia, laquelle s’est déjà déclarée. Et peut-être d’autres candidats : ils ont jusqu’à 20 heures jeudi soir pour se lancer. Stanislas Guérini y pense sérieusement  et a tous les atouts d’après ses supporters : l’expérience, l’humilité et la popularité. Surtout, il peut compter sur un parrain de choc : Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, qui est l’un de ses amis. Le vote aura lieu mardi prochain.

La note du brief

La note du jour est une note d’encouragement pour Brigitte Macron qui se lance dans la comédie. On apprend dans Le Parisien que la Première dame joue son propre rôle dans une mini-série, qui s’appelle "Vestiaires", et parle du handicap mais avec humour. C’est l’une des causes de Brigitte Macron, aussi a-t-elle pris sur elle pour tourner dans un épisode. Parce que même si elle a donné des cours de théâtre "elle n’a jamais joué, elle a horreur de ça" : si vous voulez voir le résultat, c’est samedi sur France 2 à 20h45.

Stanislas Guérini, à l\'Assemblée nationale, le 24 janvier 2018.
Stanislas Guérini, à l'Assemblée nationale, le 24 janvier 2018. (JACQUES DEMARTHON / AFP)