Cet article date de plus de quatre ans.

Le brief politique. Pour l'entourage de Macron, Valls a fait "une Juppé"

écouter (4min)

Alors que les deux finalistes de la primaire de la gauche se rendent les coups par meetings interposés, dans l'entourage d'Emmanuel Macron, on résume la campagne du candidat Valls par "il a fait une Juppé"...

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron et son entourage sont particulièrement critiques à l'égard de la campagne de Manuel Valls. (ANWAR AMRO / AFP)

Après le temps des débats, celui des derniers meetings : Benoit Hamon jeudi 26 janvier à Montreuil, pendant que le même soir, Manuel Valls tenait le sien à Alfortville. Derniers coups, dernières passes d'armes à fleuret peu mouchetés : il y en a un qui observe tout cela avec beaucoup d’intérêt, c’est Emmanuel Macron. Son entourage est très critique sur la campagne de Manuel Valls. L’un des porte-paroles de l'ex ministre de l'Economie a d'ailleurs trouvé LA formule qui résume la campagne de Manuel Valls : "Il a fait une Juppé !".

En somme, une campagne à l’envers : à l'instar d'Alain Juppé à droite, Manuel Valls a d’abord essayé de rassembler, de plaire à la gauche du parti avec sa proposition de supprimer le 49.3. Une bien mauvaise idée selon ce même conseiller : l'homme aurait mieux fait de rester lui-même dès le début. En jouant, comme il le fait maintenant, la carte du candidat de la république contre celui des communautarismes ou bien celle du candidat de la feuille de paie contre celui de la feuille d’impôt.

A suivre aujourd’hui

Manuel Valls est aujourd'hui en déplacement en Meurthe-et-Moselle. Benoit Hamon et Arnaud Montebourg visitent, eux, une entreprise à Paris avant le meeting du candidat à Lille ce soir. Enfin, François Fillon sera à la cérémonie d’ouverture des archives de Philippe Seguin.

La note du brief

Un 6/20 pour Jean Luc Mélenchon qui explose face à un cheminot en colère : l'action a trouvé son théâtre hier dans les rues de Périgueux. On a pu y voir le candidat pris à partie sur le mode "vous êtes tous les mêmes". Réaction ulcérée de l'intéressée, qui hurle à l'intéressé : "Pourquoi tu parles comme ça ? Pourquoi on vous respecte pas ? J'use ma vie ! A vous défendre... J'use ma vie ! Pour pas avoir les mecs de droite... C'est eux qui vous ont mis dans la merde ! C'est le PS qui vous a mis dans la merde !"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.